Un nouveau défi Master+ relevé par Victor !

Le très difficile défi MASTER+ de Challeng’Afrique… a été une nouvelle fois relevé ce mois de mai post-confinement. C’est Victor Bosoni qui l’a réussi avec une belle énergie juvénile puisqu’il n’a que 18 ans. C’est le second plus jeune lauréat à avoir réussi un défi et le premier pour le Master+. Bravo Victor !

Voici son récit :

Hello ! Défi réussi !
Étant compétiteur au SCO Dijon, les courses me manquent naturellement en ces temps difficiles… J’avais donc besoin d’un défi et c’est alors que m’est revenu le souvenir du Challeng’Afrique que j’avais vu sur un site local de vélo super bien fait, « Les Bosses de Côte-d’Or à vélo ! » !
C’était donc parti en ce mardi matin ensoleillé (mais assez venteux !) :
Je décide alors d’enfourcher le beau « Hansel » des Cycles Méral, parfait pour arpenter la première montée depuis Fontaine d’Ouche et le chemin de la Cras (KOM Strava au sommet du Mont-Afrique).
Descente dans les bois vers Flavignerot ensuite, l’occasion de constater la polyvalence du Hansel autant à l’aise dans les chemins techniques et pentus dans les bois que sur la route ou encore le chemin blanc qui descend vers Couchey où j’en profite pour prendre une photo de mon vélo devant un super point de vue sur la plaine de Saône.
Demi-tour, et seconde montée du Mont-Afrique du jour sur un beau et long chemin blanc avec un beau vent de face pour revenir sur Corcelles. Les mains en bas pour être le plus aérodynamique possible qui me font constater le confort du cintre évasé du gravel par rapport à mon vélo de compétition, on est super bien posé !
On redescend, et c’est parti pour les 4 dernières montées exclusivement sur route. Ça roule bien, agréablement surpris du vélo qui réagit bien à la danseuse malgré son cadre en acier même dans les pentes les plus pentus de la Cras à plus de 15 % !
On arrive alors à la dernière montée de ce Mont-Afrique. J’avais décidé de me réserver le versant de Velars pour la fin car c’est celui que j’ai l’habitude de faire. Les jambes sont dures mais c’est la dernière ! Le vent vient de côté en sortant des pentes les plus pentues mais je m’accroche à mon Hansel et j’arrive au bout de ce Challeng’Afrique Master+ après 95,5 km, 3h46min et 25,3 km/h depuis le pied de la première montée jusqu’au sommet de la dernière !
Très heureux d’avoir réussi ce défi, qui me donne envie d’en accomplir d’autres encore !

https://www.strava.com/activities/3513794363

Qui sera le prochain ?

Jean-Claude, 76 ans, a réussi le défi… MASTER+ de Challeng’Afrique !!!

Le 20 mai dernier, Jean-Claude a relevé le très difficile défi MASTER+ de Challeng’Afrique… et l’a réussi !!! Un très grand bravo Jean-Claude ! Quel énergie quand même après 2 mois de confinement et surtout à son âge vénérable ! TOTAL RESPECT comme diraient les jeunes 😀 !

Voici son récit sobre et (encore) incroyablement modeste :

Ouf ! Je l’ai fait ce MASTER+, il faisait chaud !
Les montées à partir de Fontaine d’Ouche et de Couchey démarrent avec une pente sèche de 1km , après on retrouve une partie plate, ensuite un rythme plus régulier, le pouls à 150 redescend
Les autres montées ce sont bien passées à part la montée de Plombières, le premier km est toujours aussi dure mais mon challenge est fait !
Très beau paysage mais pas de Mont Blanc.
53,7 Km – 4h07 – Moyenne 13 km/h
Fin juin, si on peut circuler, direction Thor pour la montée du Mont Ventoux, fin juillet, la course pour la paix et fin août la Louis Pasteur.
Aujourd’hui quelques courbatures, mais content de l’avoir fait.
Salut à tous
Jean-Claude.

Voilà, Jean-Claude est devenu le 3e « timbré » de Challeng’Afrique
a avoir réussi les 4 défis Classico, X’Trem, Master et Master+ !
Et nul doute qu’il réussira prochainement la montée du Mont Ventoux !

Qui sera le prochain ?

Défi X’TREM réussi pour Christophe

Mieux vaut tard que jamais, Christophe Goguelat s’est lancé dans le Challeng’Afrique avec le défi X’TREM le… 7 juin 2019. 76 Km, temps du parcours 3h06′, vitesse moyenne 24,5 Km/h et 1448 m de D+, autant vous dire qu’il a été relevé haut la main. Un grand bravo Christophe ! 

Il a grimpé 4 versants différents jusqu’au sommet du Mont Afrique dans l’ordre suivant :

  1. Dijon
  2. Plombières-lès-Dijon
  3. Velars-sur-Ouche
  4. Marsannay-la-Côte

Voici sont petit message :
Bonsoir Joris,
Je suis Christophe et j’étais tombé par hasard sur votre site il y a un peu plus d’un an. J’en retiens 2 choses : c’est un très beau site dont la précision est sans aucun doute le reflet d’une belle passion pour le vélo. Et ce petit challenge de monter le mont Afrique plus de 1 ou 2 fois comme j’en ai l’habitude à la fin ou au début d’une sortie.
J’ai donc relevé le défi !
Le strava de la sortie et les photos en PJ : https://www.strava.com/activities/2430425338
J’avais oublié de me manifester, mais me voilà !
Merci pour votre dévouement et la tenue de votre site !
Sportivement,
Christophe Goguelat

Qui sera le prochain ?

Retour [6/8] sur mon séjour alpin à Embrun en août 2019

Au cours de la deuxième quinzaine d’août 2019, j’ai passé mes vacances à Embrun dans le département des Hautes-Alpes. J’y ai déjà séjourné en 2005 et j’avais eu l’occasion de grimper mes premiers grands cols comme ceux de Vars et d’Izoard. Au bord du Lac de Serre-Ponçon, j’avais gardé le souvenir d’une belle météo et d’ascensions mémorables.

J’avais préparé une quinzaine de parcours me permettant de chasser de nombreux cols mais une petite lassitude physique, une météo un peu aléatoire en deuxième semaine, la volonté de passer du temps en famille et une situation logistique un peu contraignante m’ont obligé à faire des choix et à limiter mon temps vélo à seulement 8 sorties. J’ai réalisé au total en vélo de route et VTT, 408 km, 10 500 m de D+ et franchi 6 cols différents. J’ai quelques petits regrets mais j’ai tout de même pu accomplir mes grands objectifs et ils ont été magnifiques : Col du Parpaillon, Col Agnel et Col d’Izoard. Les autres ascensions étaient mineures mais très plaisantes et en accord avec mon désir de découvrir des coins inédits. Je vais vous faire partager toutes mes ascensions dans les pages suivantes :

  • Sortie 1 : La Montagne – le Villaret – 976 m
  • Sortie 2 : Station des Orres – 1650 / 1800 m
  • Sortie 3 : Col de la Coche – 1791 m
  • Sortie 4 : La Montagne – les Gendres – 1581 m
  • Sortie 5 : Col du Parpaillon – 2637 m
  • Sortie 6 : Les Gourniers – 1505 m
  • Sortie 7 : Col Agnel – 2744 m
  • Sortie 8 : Col d’Izoard – 2360 m

Les Gourniers

En direction des Gourniers en passant par Réallon.

Lundi 19 août 2019

8h15 – j’attaque la 6ème sortie de mes vacances estivales à Embrun. Les prévisions météo de la semaine à venir ne sont guère encourageantes. Beaucoup d’orages sont prévus et ça, ce n’est pas bons du tout quand on se trouve à plus de 1000 mètres d’altitude. J’ai regardé ma liste de courses, ce sera les Gourniers, un des mes objectifs qui me tenait à cœur.

Les Gourniers ?! C’est quoi ce coin ? Ce n’est même pas un col ou une montée connue ! Pas de problème : j’aime les ascensions inédites qui me permettent de découvrir des lieux méconnus. D’ailleurs, l’ascension de La Montagne – Les Gendres réalisée quelques jours plus tôt était une bonne surprise. Pour les Gourniers, je n’allais pas être déçu en découvrant le bout du monde d’un vallon qui pénétrait un peu à l’intérieur du Massif des Écrins. Une autre bonne occasion se présentait à moi : revenir sur une partie des  traces que j’avais laissées en 2005.

Lire la suite

Retour [5/8] sur mon séjour alpin à Embrun en août 2019

Au cours de la deuxième quinzaine d’août 2019, j’ai passé mes vacances à Embrun dans le département des Hautes-Alpes. J’y ai déjà séjourné en 2005 et j’avais eu l’occasion de grimper mes premiers grands cols comme ceux de Vars et d’Izoard. Au bord du Lac de Serre-Ponçon, j’avais gardé le souvenir d’une belle météo et d’ascensions mémorables.

J’avais préparé une quinzaine de parcours me permettant de chasser de nombreux cols mais une petite lassitude physique, une météo un peu aléatoire en deuxième semaine, la volonté de passer du temps en famille et une situation logistique un peu contraignante m’ont obligé à faire des choix et à limiter mon temps vélo à seulement 8 sorties. J’ai réalisé au total en vélo de route et VTT, 408 km, 10 500 m de D+ et franchi 6 cols différents. J’ai quelques petits regrets mais j’ai tout de même pu accomplir mes grands objectifs et ils ont été magnifiques : Col du Parpaillon, Col Agnel et Col d’Izoard. Les autres ascensions étaient mineures mais très plaisantes et en accord avec mon désir de découvrir des coins inédits. Je vais vous faire partager toutes mes ascensions dans les pages suivantes :

  • Sortie 1 : La Montagne – le Villaret – 976 m
  • Sortie 2 : Station des Orres – 1650 / 1800 m
  • Sortie 3 : Col de la Coche – 1791 m
  • Sortie 4 : La Montagne – les Gendres – 1581 m
  • Sortie 5 : Col du Parpaillon – 2637 m
  • Sortie 6 : Les Gourniers – 1505 m
  • Sortie 7 : Col Agnel – 2744 m
  • Sortie 8 : Col d’Izoard – 2360 m

Col du Parpaillon

L’entrée du Tunnel du Parpaillon du versant Ouest (Embrun).

S’il est un col de légende c’est bien le Parpaillon ! Situé à la limite des Alpes-de-Haute-Provence et des Hautes-Alpes, il culmine à 2637 m sur une crête séparant la vallée de la Durance et celle de l’Ubaye. Ce col a été ouvert (1911) par les troupes du Génie Militaire comme beaucoup d’autres passages jalonnant la Grande Traversée des Alpes entre Thonon et Nice. Source texte : René Poty.

Lire la suite

Retour [4/8] sur mon séjour alpin à Embrun en août 2019

Au cours de la deuxième quinzaine d’août 2019, j’ai passé mes vacances à Embrun dans le département des Hautes-Alpes. J’y ai déjà séjourné en 2005 et j’avais eu l’occasion de grimper mes premiers grands cols comme ceux de Vars et d’Izoard. Au bord du Lac de Serre-Ponçon, j’avais gardé le souvenir d’une belle météo et d’ascensions mémorables.

J’avais préparé une quinzaine de parcours me permettant de chasser de nombreux cols mais une petite lassitude physique, une météo un peu aléatoire en deuxième semaine, la volonté de passer du temps en famille et une situation logistique un peu contraignante m’ont obligé à faire des choix et à limiter mon temps vélo à seulement 8 sorties. J’ai réalisé au total en vélo de route et VTT, 408 km, 10 500 m de D+ et franchi 6 cols différents. J’ai quelques petits regrets mais j’ai tout de même pu accomplir mes grands objectifs et ils ont été magnifiques : Col du Parpaillon, Col Agnel et Col d’Izoard. Les autres ascensions étaient mineures mais très plaisantes et en accord avec mon désir de découvrir des coins inédits. Je vais vous faire partager toutes mes ascensions dans les pages suivantes :

  • Sortie 1 : La Montagne – le Villaret – 976 m
  • Sortie 2 : Station des Orres – 1650 / 1800 m
  • Sortie 3 : Col de la Coche – 1791 m
  • Sortie 4 : La Montagne – les Gendres – 1581 m
  • Sortie 5 : Col du Parpaillon – 2637 m
  • Sortie 6 : Les Gourniers – 1505 m
  • Sortie 7 : Col Agnel – 2744 m
  • Sortie 8 : Col d’Izoard – 2360 m

La Montagne – Les Gendres

Jeudi 15 août 2019

L’avantage d’être en vacances est que l’on peut choisir un peu ses horaires et comme la sortie ne sera pas trop longue, je pars en fin d’après-midi vers 17h30. Cette sortie est un peu particulière car elle a été animée par un petit sentiment de revanche.

Lire la suite

Retour [3/8] sur mon séjour alpin à Embrun en août 2019

Au cours de la deuxième quinzaine d’août 2019, j’ai passé mes vacances à Embrun dans le département des Hautes-Alpes. J’y ai déjà séjourné en 2005 et j’avais eu l’occasion de grimper mes premiers grands cols comme ceux de Vars et d’Izoard. Au bord du Lac de Serre-Ponçon, j’avais gardé le souvenir d’une belle météo et d’ascensions mémorables.

J’avais préparé une quinzaine de parcours me permettant de chasser de nombreux cols mais une petite lassitude physique, une météo un peu aléatoire en deuxième semaine, la volonté de passer du temps en famille et une situation logistique un peu contraignante m’ont obligé à faire des choix et à limiter mon temps vélo à seulement 8 sorties. J’ai réalisé au total en vélo de route et VTT, 408 km, 10 500 m de D+ et franchi 6 cols différents. J’ai quelques petits regrets mais j’ai tout de même pu accomplir mes grands objectifs et ils ont été magnifiques : Col du Parpaillon, Col Agnel et Col d’Izoard. Les autres ascensions étaient mineures mais très plaisantes et en accord avec mon désir de découvrir des coins inédits. Je vais vous faire partager toutes mes ascensions dans les pages suivantes :

  • Sortie 1 : La Montagne – le Villaret – 976 m
  • Sortie 2 : Station des Orres – 1650 / 1800 m
  • Sortie 3 : Col de la Coche – 1791 m
  • Sortie 4 : La Montagne – les Gendres – 1581 m
  • Sortie 5 : Col du Parpaillon – 2637 m
  • Sortie 6 : Les Gourniers – 1505 m
  • Sortie 7 : Col Agnel – 2744 m
  • Sortie 8 : Col d’Izoard – 2360 m

Col de la Coche

Mercredi 14 août 2019

Départ à 8h45. C’est parti pour une courte sortie pour réaliser une ascension à 2 pas du campement : le Col de la Coche. Son altitude – 1791 m – laisse tout de suite deviner que la montée ne sera pas de tout repos ! Je vous laisse découvrir le profil ci-dessous.


Ce sera une ascension en aller-retour car le col ne présente pas de versant opposé. Pas de problème pour moi, je n’ai aucun a priori car cela signifie généralement que je ne vais pas beaucoup croiser de circulation et que je vais sûrement découvrir quelques belles surprises exclusives. Je ne serais pas déçu.

Le ciel est gris mais les nuages sont au-dessus des sommets, ce qui ne gâchera pas mes photos. La température est encore un poil fraîche, je pars avec un coupe-vent et les manchettes (je suis assez frileux). Je m’élance rapidement sur la Route de la Madeleine (D340) qui est très roulante dans ce sens et rejoindre le pont sur la Durance situé au pied d’Embrun. C’est à partir du pont que l’ascension débute.

Lire la suite

Challeng’Afrique : défi Master+ pour Baptiste

Félicitations à Baptiste Billault qui a réussi le relevé défi MASTER+ le 14 mars. C’est le premier « non local » a réalisé le Challeng’Afrique avec une sacrée journée : 121 km / 2204 m de D+ !

Il a grimpé les 6 versants dans l’ordre suivant :

  1. Velars-sur-Ouche > Corcelles-lès-Monts
  2. Fontaine d’Ouche > Corcelles-lès-Monts
  3. Couchey > Corcelles-lès-Monts
  4. Plombières-lès-Dijon > Corcelles-lès-Monts
  5. Marsannay-la-Côte > Corcelles-lès-Monts
  6. Dijon > Mont Afrique

Qui sera le prochain ?

Belle balade à VTT par une magnifique matinée de février

Trou du Duc à Velars-sur-Ouche.

 

Bosses à Dijon et aux alentours

Un gros travail a été réalisé en ce début d’année pour les bosses de DIJON et ses alentours, un coin où faire du vélo est un petit peu compliqué car vous serez souvent en zone urbaine mais révélant de belles surprises comme le Fort de la Motte Giron.

Faites votre marché avec 7 ascensions et 21 variantes, le point culminant routier se trouve à Darois à 481 m d’altitude.

 

 

 

KML-LogoFullscreen-LogoGeoJSON-LogoGeoRSS-Logo
Dijon

chargement de la carte - veuillez patienter...

Dijon - Rue de Mirande: 47.316716, 5.065427
Dijon - Fort de la Motte Giron: 47.314781, 4.984424
Dijon - La Montagne: 47.300973, 4.992514
Plombières-lès-Dijon: 47.341178, 4.965949
Talant: 47.334809, 5.003672
Hauteville-lès-Dijon: 47.364990, 4.980497
Darois: 47.386786, 4.938869