Archives mensuelles : septembre 2021

Petite vague de défis sur Challeng’Afrique !

120 cyclistes auront réussi un ou plusieurs défis de Challeng’Afrique qui continue son petit bonhomme de chemin et à faire des émules avec 6 nouveaux lauréats.

Mais revenons à nos 6 lauréats… 4 auront relevé le défi X’TREM et 2 auront relevé le défi MASTER+, un grand bravo à eux !

Emmanuel ALDAYA a grimpé 4 versants différents jusqu’au sommet du Mont Afrique le 4 septembre 2021.

Voici son message :
Bonjour M. « Bosses 21 »☺️,
Je suis Emmanuel ALDAYA, 46 ans, n’ayant pas prévue de parcours précis pour la séance d’aujourd’hui (4/09/2021), ce matin sur un coup de tête, je me suis dit pourquoi pas réaliser l’ascension du Mont Afrique par les 4 versants puisque c’est un défi que j’avais mis dans un coin de ma tête.
Me voilà donc parti pour l’X’TREM.
Ci joint une photo du périple et l’activité Strava 😅.
Merci pour le site et le travail accomplie.
Sportivement
Manu

Emmanuel au sommet du Mont Afrique (photo Emmanuel Aldaya).

Frédéric VILA a grimpé 4 versants différents jusqu’au sommet du Mont Afrique le 4 septembre 2021. Frédéric est un habitué du Challeng’Afrique, il a déjà réussi 3 fois le défi X’TREM et c’est aussi son second en 2021 !

 

Tarek ZIADÉ et Franck RAIMONDO ont grimpé ensemble 4 versants différents jusqu’au sommet du Mont Afrique le 5 Septembre 2021.

Voici le message de Tarek :
Salut Joris,
On a fait le X’trem hier, par contre on est passé plusieurs fois par le rond-point qui dessert tous les circuits en dessous plutôt que par l’église dans le cœur du village, je crois que ça change rien au deniv’ (ça en rajoute peut-être un poil).
https://www.strava.com/activities/5908765827
Merci !

 

Patrick MAROT a grimpé 6 versants différents jusqu’au sommet du Mont Afrique le 11 août 2021.

Voici son message :
Bonjour Joris,
Je m’appelle Patrick MAROT, j’ai 60 ans et j’ai effectué le défi « MASTER + » le 11 août 2021.
Les 6 montées jusqu’en haut du mont Afrique à chaque fois.
Les 4 premières en vélo de routé et les deux dernières en VTT.
Je suis parti de chez moi pour aller à Plombières et faire la première montée par la Cras, puis je suis descendu à Velars pour venir faire la montée par la route de Corcelles, via l’avenue Eiffel. Arrivé en haut du Mt Afrique, je suis descendu par la Cras pour rallier Velars par la piste cyclable le long du canal et effectuer la 3ème montée par la Cude ensuite je suis descendu à Dijon par la route de Corcelles pour aller au départ des lacets de Marsannay en passant par la route des Grands Crus. Après cette 4ème montée en vélo de route, je suis revenu chez moi pour changer de vélo.
Je suis donc reparti en VTT pour effectuer la 5ème montée par la Fontaine d’Ouche et j’ai ensuite descendu les lacets de Marsannay pour aller prendre la dernière montée qu’il me restait à faire depuis Couchey.
Je ne voulais pas faire « seulement » (…) des aller/retour, ce qui explique les 142 kms.
Merci pour votre site.
Bien cordialement.
Patrick

 

Jean-François BERNARD a grimpé 6 versants différents jusqu’au sommet du Mont Afrique le 2 septembre 2021. La boucle est bouclée, il est seulement le quatrième lauréat à avoir réalisé les 4 défis, le club est tout petit mais il peut en être fier !

Voici son message :
Bonjour Joris,
C’est avec plaisir que je t’informe avoir bouclé la tétralogie du Challeng’Afrique en réussissant le Master+ le 2 septembre 2021.
J’ai grimpé dans l’ordre :
– Velars
– Couchey
– Plombières
– Fontaine d’Ouche
– Dijon
– Marsannay,
le tout tranquillement en 7h05 sans compter les temps de pause.
Les conditions météo étaient bonnes, le vent des jours précédent s’était calmé, la température fraîche le matin, chaude mais sans excès l’après-midi.
Par contre conditions de circulations un peu difficiles. La route de Velars était fermée pour travaux le matin. J’ai pu passer en vélo, mais du coup tout le trafic s’était reporté sur la route de Plombières qui n’est pas vraiment adaptée. Et du côté de Dijon, pas mal d’agitation avec les préparatifs du Vyv Festival.
Et toujours autant de plaisir à suivre tes articles sur Bosses21 et Alpes4ever !
Bien à toi

Qui sera le prochain ?

Revard dans les nuages !

Depuis plusieurs années, c’est la tradition, c’est l’année « Alpes » pour cette année 2021 impaire et le destination choisie n’est pas très loin de Dijon : ce sera Chambéry en Savoie ! À Challes-les-Eaux (camping Le Savoy) plus exactement.

Pour ces vacances estivales d’une durée de 15 jours à cheval entre juillet et août, je réaliserais 10 sorties. En jonglant avec une météo capricieuse et en privilégiant aussi le temps à passer avec mon épouse, j’ai pu grimper une bonne quantité d’ascensions réparties entre le Massif des Bauges, le Massif de la Chartreuse, le Massif du Jura et même le Massif du Beaufortain !

La récolte fut très bonne : 21 cols différents dont un « 2000 », 565 km et 12 720 m de D+ !


Jeudi 29 juillet 2021 / 72,5 km / D+ 1558 m / 4h17 / Belles éclaircies mais nuages au sommet

Après une journée de repos (où j’ai tout de même pu faire une agréable petite sortie de  15 km sur les voies vertes de Chambéry en compagnie de mon épouse), je suis tout frais pour réaliser une nouvelle sortie dans le Massif des Bauges et surtout réaliser une ascension qui me tenait à cœur depuis pas mal de temps : le Mont Revard.

La météo ne semble pas trop mal à mon départ à 7h45 : une température très agréable mais quelques petits nuages accrochés sur les sommets… j’espère qu’ils ne seront pas trop présents au sommet du Mont Revard…

Pour commencer, j’emprunte la voie verte des Planeurs juste à la sortie du camping. Très pratique pour s’échauffer tranquillement et surtout pour observer les 2 sommets emblématiques qui dominent la ville de Chambéry : la Croix du Nivolet et le Mont Peney. Une bonne partie de mon parcours va tourner autour d’eux.

Lire la suite

Double Épine !

Depuis plusieurs années, c’est la tradition, c’est l’année « Alpes » pour cette année 2021 impaire et le destination choisie n’est pas très loin de Dijon : ce sera Chambéry en Savoie ! À Challes-les-Eaux (camping Le Savoy) plus exactement.

Pour ces vacances estivales d’une durée de 15 jours à cheval entre juillet et août, je réaliserais 10 sorties. En jonglant avec une météo capricieuse et en privilégiant aussi le temps à passer avec mon épouse, j’ai pu grimper une bonne quantité d’ascensions réparties entre le Massif des Bauges, le Massif de la Chartreuse, le Massif du Jura et même le Massif du Beaufortain !

La récolte fut très bonne : 20 cols différents dont un « 2000 », 565 km et 12 720 m de D+ !


Mardi 27 juillet 2021 / 65,910 km / D+ 1438 m / 4h10 / Belles éclaircies

Lever 7h, drôle d’horaire alors que je suis en vacances mais j’ai une belle sortie qui m’attend ce matin. Après avoir roulé dans le Massif des Bauges hier, je vais vadrouiller cette fois-ci du côté du Massif du Jura tout proche. Ce sera plus précisément au sein de la Chaîne de l’Épine avec le Col de l’Épine comme objectif principal.

La météo est meilleure qu’hier, pas de nuages accrochés sur les sommets, ce sera beaucoup mieux pour mon reportage photo même si la lumière n’a pas été exceptionnelle à cause de l’environnement un peu « pollué » de Chambéry.

Je dois me rendre dans un premier temps à Cognin, pied de l’une des variantes du Col de l’Épine que je vais grimper. À la sortie de Challes-les-Eaux, je déniche l’entrée de l’une des nombreuses pistes cyclables de Chambéry que je vais découvrir tout au long de mon séjour. Très pratiques pour éviter les abominables voies de circulation qui jalonnent l’agglomération de Chambéry qui est tentaculaire…

Plusieurs pistes cyclables (plan dispo ici) me mènent d’abord à Chambéry en se faufilant à travers La Ravoire où je peux admirer le magnifique Mont Granier du côté du Massif de la Chartreuse. À Chambéry, je suis attentivement mon GPS qui me guide vers Cognin. Il y a aussi pas mal de bandes cyclables qui permettent de rouler assez sereinement sur des boulevards où la circulation est déjà assez forte à cette heure matinale.

Lire la suite