Archives de catégorie : LES BOSSES DE CÔTE-D’OR À VÉLO

Ma RGA – récit de l’étape 5 : Le Monêtier-les-Bains > Jausiers

Dans le Col d’Izoard…

Le départ

Mercredi 3 août 2022, levé à 6h45. Un levé « matinal » car aujourd’hui, il y a une grosse étape au programme : l’enchaînement de deux « 2000 » avec les Cols d’Izoard (2360 m) et de Vars (2108 m), une longue distance avec 106 km et une petite orgie de dénivelé avec 2266 m.

Et une fois n’est pas coutume, c’est le parcours V3 qui propose cet itinéraire et qu’il me faut absolument suivre si je veux respecter le tracé officiel de la Route des Grandes Alpes qui chevauchera aujourd’hui les départements des Hautes-Alpes (franchi la veille au Col du Galibier) et des Alpes-de-Haute-Provence.

Le parcours V2 propose un autre itinéraire plus « soft » avec les « Balcons de la Durance » en première partie au lieu du Col d’Izoard puis le Col de Vars en seconde partie. Philippe, Louis, Michel, les sœurs Cynthia et Sarah, Aymeric et son père Gilles (qui habituellement fait la V3 mais il s’était « réservé » pour un « petit » extra en fin d’étape…) se lanceront sur les 102 km / 1646 m de D+ prévus au programme de ce parcours V2.

Le parcours V3 sera emprunté par Paul, Ralf, Philip, Steven et Shirley, Vincent et Marion, Simon, Mathilde et donc Richard et moi.

J’ai embarqué Richard, avec qui je m’entends très bien, dans mon aventure en réussissant à le convaincre (il voulait faire au départ le parcours V2) qu’il fallait vraiment grimper le Col d’Izoard, qui est à mon avis, l’un des plus beaux cols des Alpes et du voyage. Venant tout de même du Québec (le bout du monde quoi !), il n’aurait pas beaucoup d’occasions de le découvrir une autre fois.

Pour ma part, je suis super motivé. J’ai coché cette étape qui est à mon sens, l’une des plus sportives sur le papier avec 2 longues ascensions de 20 km et 1000 m de dénivelé chacune ! Un sacré challenge pour moi que je me vois bien relever… mais ça n’allait pas du tout se passer comme prévu !

Et rien à voir avec mes douleurs aux lombaires toujours là mais qui se sont un peu atténuées grâce au massage réalisé la veille

Lire la suite

Ma RGA – récit de l’étape 4 : Aussois > Le Monêtier-les-Bains

Col du Galibier, seconde plus haute ascension de la Route des Grandes Alpes à 2642 m d’altitude.

Le départ

Mardi 2 août 2022, levé à 7h30. Malgré mes lombaires encore bien douloureuses (voir étape 2…), j’ai passé une nuit correcte. Le corps est un peu las mais tout le reste est en état de route pour une nouvelle étape, et quelle étape !

Quasiment sans transition après avoir gravi la veille le Col de l’Iseran, plus haut col de la Route des Grandes Alpes avec ses 2764 m, il va falloir enchaîner avec le Col du Galibier, second col le plus haut avec ses 2642 m, ouf !

Je me suis vite remis de ma petite baisse de moral à la fin de la troisième étape et suis bien motivé pour une nouvelle belle journée. De plus, j’ai l’esprit un peu plus léger car je sais que le final sera très facile avec une belle descente à partir du Col du Galibier pour rallier Le Monêtier-les-Bains et pas de montée « traître » comme celle d’Aussois la veille.

Et surtout, surtout, surtout… c’est une séance de massage qui m’attend en fin d’après-midi à Monêtiers-le-Bain ! Je l’attends avec impatience en espérant qu’elle fasse du bien à mes lombaires qui ont besoin de soins et de tendresse… hi hi hi !

Par contre, ne mettons pas la charrue avant les bœufs, il y a l’énorme ascension du Col du Galibier via le Col du Télégraphe : soit près de 30 km d’ascension et 2090 m de dénivelé positif à 7% de moyenne !

C’est aussi un petit instant de vérité pour moi, même si j’ai déjà réalisé un enchaînement de 4 jours (voir mon stage Alpes4ever en juin 2019), la barre est beaucoup plus haute avec déjà 287 km depuis le départ et près de 7000 m de D+ au compteur !

Même si c’est une vérité qu’il va falloir surmonter sans trop avoir le choix ha ha ha !

Pour le parcours V2 qui suit le tracé officiel de la Route des Grandes Alpes, il est prévu 83,2 km / D+ 2076 m (données Vélorizons).
Au final, je ferais 86,3 km / D+ 2078 m.

Lire la suite

Ma RGA – récit de l’étape 3 : Bourg-Saint-Maurice > Aussois

Col de l’Iseran – toit de la Route des Grandes Alpes à 2764 m.

Le départ

Lundi 1er août 2022, lever à 7h. Je fais un check-up du bonhomme… pfiou, j’ai les lombaires encore bien douloureuses (voir étape 2), il n’y a pas eu de miracle cette nuit ! Mais j’ai tout de même bien dormi et côté jambes, juste de très légères courbatures, c’est toujours ça de pris sur l’état général. Le départ est prévu pour 8h30.

Cela me laisse le temps d’envoyer mon programme de la journée à mon fil Whatsapp, de me faire une petite toilette, d’appliquer soigneusement la crème Dexpanthénol sur les parties « sensibles » (voir page intro), d’enfiler ma tenue du jour, de préparer mes bidons avec la poudre « Isotonic » et mes petites rations du jour (barres céréales et pâtes de fruits) et enfin de faire mon bagage. Un petit cérémonial que je suivrais les étapes suivantes. Je descends ensuite au rez-de-chaussée pour prendre un copieux petit-déjeuner.

Tout en avalant une délicieuse tartine beurre/miel, je pense au programme de l’étape du jour qui est moins intense que la veille avec seulement 2 ascensions… mais la première est un sacré morceau et pas le moindre : c’est le Col de l’Iseran, toit de cette Route des Grandes Alpes avec ses 2764 m d’altitude ! Ne pas se fier à ses 5% de moyenne qui laisse penser que ça va être facile, c’est un monstre Mesdames et Messieurs : depuis Bourg-Saint-Maurice, c’est une longue, très longue ascension de 46,7 km et avec plus de 2000 m de dénivelé positif !

Pour cette étape qui passera de la Tarentaise à la Maurienne – toujours en Savoie -, j’ai choisi de suivre le parcours V2 qui suit en grande partie le tracé de la Route des Grandes Alpes avec donc le Col de l’Iseran mais au lieu de conclure à Modane, le final se fera par une ultime ascension à Aussois.

Lire la suite

Ma RGA – récit de l’étape 2 : La Clusaz > Bourg-Saint-Maurice

Cormet de Roselend, point culminant de cette seconde étape.

Le départ

Dimanche 31 juillet 2022, lever à 7h. Je fais un check-up du bonhomme… tout va bien ! j’ai agréablement bien dormi, juste de très légères courbatures. Le départ est prévu pour 8h30.

Cela me laisse le temps d’envoyer mon programme de la journée à mon fil Whatsapp, de me faire une petite toilette, d’appliquer soigneusement la crème Dexpanthénol sur les parties « sensibles » (voir page intro), d’enfiler ma tenue du jour, de préparer mes bidons avec la poudre « Isotonic » et mes petites rations du jour (barres céréales et pâtes de fruits) et enfin de faire mon bagage. Un petit cérémonial que je suivrais les étapes suivantes. Je descends ensuite au rez-de-chaussée pour prendre le déjeuner.

Je retrouve l’ensemble des participants. On se dit tous bonjour mais chacun est un peu dans sa bulle. Normal, certains finissent de se réveiller tout en profitant d’un petit-déjeuner très copieux, un point essentiel pour bien débuter cette nouvelle journée. Chacun pense aussi au programme de l’étape du jour qui est assez intense avec pas moins de 3 ascensions et plus de 2500 m de dénivelé positif !

Pour cette étape, j’ai choisi de suivre le parcours V2 qui suit normalement le tracé de la Route des Grandes Alpes avec un enchaînement Cols des Aravis, des Saisies puis du Cormet de Roselend via le Col de Méraillet. Le parcours V3 passera par les Cols des Aravis, des Saisies puis le Cormet de Roselend via le Col du Pré. En option facultative, il est proposé le Col du Joly. Les costauds feront la V3 + le Col du Joly ! Pour l’explication des V2 et V3, se référer à la page intro.

Pour le parcours V2, il est prévu 90,4 km / D+ 2612 m (données Vélorizons). Au final, je ferais 96,5 km / D+ 2547 m.

Lire la suite

Ma RGA !

À Menton en 8 étapes, 700 km, 15 000 m de dénivelé…

La Route des Grandes Alpes est un itinéraire touristique qui traverse les Alpes françaises de Thonon-les-Bains (au bord du Lac Léman) à Menton (au bord de la Mer Méditerranée).

À l’occasion de mes 50 ans, avec le concours de Lionel Terrail et Jean-Loup Tétard, associés et fondateurs de Grandes Itinérances SAS qui ont réalisé le site routesdesgrandesalpes.com et auquel j’ai mis mes contenus et ma connaissance encyclopédique de l’itinéraire à leur service, j’ai décidé de me faire un beau cadeau : la mythique traversée de la Route des Grandes Alpes.

Du samedi 30 juillet au samedi 6 août 2022, j’ai réalisé cette traversée longue de 700 km, à vélo, en 8 étapes, avec l’agence de voyage Vélorizons.

Tour à tour, les massifs des Alpes ont défilé : Aravis, Beaufortain, Vanoise, Écrins, Queyras, Mercantour, en passant par des cols mythiques : l’Iseran, le Galibier, l’Izoard, le Turini et bien d’autres…

En passant par 31 cols dont 8 à plus de 2 000 mètres d’altitude, autant vous dire que ça a souvent monté : le dénivelé positif avoisinera les 15 000 mètres !

15 300 m de dénivelé positif !

Après 28 ans à grimper de long en large une majeure partie des cols alpins, c’était l’occasion d’enchaîner toutes ces merveilleuses montées en un voyage unique. Un défi aussi : tester l’homme et le cycliste, avec l’accumulation d’un bel effort journalier réparti sur 8 jours.

Un grand merci à mes parrains, Lionel et Jean-Loup (Grandes Itinérances), de m’avoir donné l’occasion de vivre ce fabuleux périple ! Un grand merci spécial à mon épouse Corinne qui m’a accompagné dans mon projet et qui aura participé à une logistique un peu compliquée en m’emmenant au point de départ à Thonon-les-Bains et en me rejoignant 8 jours plus tard à Cagnes-sur-Mer, non loin de Menton. Je remercie aussi ma famille et les amis qui m’ont encouragé tous les jours via le fil WhatsApp que j’avais créé pour l’occasion.

Lire la suite !

Vous pouvez aussi passer directement au récit de la première étape !!!

Arrivée au Col de la Colombière…

Bosses21 : 150 bosses et 507 variantes !

J’ai initié bosses21.com en 2009… depuis 13 ans déjà, l’idée était de recenser toutes les bosses de Côte-d’Or et de créer pour chacune un topo détaillé avec profil altimétrique, commentaires et photos. Des milliers d’heures de travail, des milliers de kilomètres à arpenter le département pour vous faire partager mon plaisir de grimper ces bosses…

Les zones géographiques Côte et Hautes Côtes de Beaune, Côte et Hautes Côtes de Nuits, Dijon, Pays de Seine et Tilles, Vallée de l’Ouche sont quasiment complètes, Pays de l’Auxois à 85%, Morvan et Vingeanne Val de Saône sont à approfondir et Pays Châtillonnais, un vaste territoire à défricher… il reste encore pas mal de boulot !

Vous pouvez consultez les topos de 150 bosses (507 variantes) à cette page.

Si vous avez des commentaires à ajouter, des bosses que j’aurais oubliées, n’hésitez pas à m’en faire part soit par l’intermédiaire de ce site, soit par mail à contact@bosses21.com !

La carte ci-dessous présentent les 150 bosses de Côte-d’Or recensées à ce jour.

Les Bosses de Côte-d'Or

chargement de la carte - veuillez patienter...

Les Bosses de Côte-d\'Or: 47.372315, 4.787292

 

Les derniers ajouts :

Les bosses sont réparties en 9 zones géographiques :

  1. CÔTE ET HAUTES CÔTES DE BEAUNE
  2. CÔTE ET HAUTES CÔTES DE NUITS
  3. DIJON
  4. MORVAN
  5. PAYS CHÂTILLONNAIS
  6. PAYS DE L’AUXOIS
  7. PAYS SEINE ET TILLES
  8. VALLÉE DE L’OUCHE
  9. VINGEANNE VAL DE SAÔNE

Alpes – La Roche-sur-Foron / Cols des Fleuries, des Glières et de la Colombière

Retour sur une belle sortie réalisée en 2020 en compagnie de mon beau-frère Seb…

Col des Glières en duo…

Samedi 6 juin 2020

Lever 8h. La première chose que je fais en me levant est de jeter un coup d’œil à la fenêtre… misère, le temps est bien gris et humide ! C’est que ça ne va pas arranger nos affaires… en effet, ce second jour de notre week-end, à mon beau-frère Sébastien et moi, est consacré à la plus grosse sortie : un enchaînement Col des Fleuries, Col des Glières et Col de la Colombière.

Après la journée bien humide de la veille, on aimerait bien faire la sortie du jour au sec ! Je consulte l’appli de Météo France pour me faire une idée du temps à venir… un petit brun d’optimisme est de mise car des éclaircies sont annoncées mais en montagne, c’est toujours de l’incertitude, ça peut vite tourner en mode pourri ! On décide d’y aller tout en adoptant un plan B : on fait ce matin un enchaînement Fleuries/Glières + retour au logement et l’après-midi, on pourrait rejoindre le Grand-Bornand en voiture pour faire l’ascension du Col de la Colombière. Pas top, mais il faut s’adapter pour que ça reste un minimum du plaisir.

Lire la suite

De nouveaux lauréats pour Challeng’Afrique

Challeng’Afrique connaît un petit coup de « mou » pour ces 6 premiers mois de l’année 2022… défis trop durs ?! Ha ha ha, c’est pour titiller ceux qui voudraient tenter leur chance ! Dans tous les cas, plusieurs lauréats entre avril et juin ont réussi l’un des défis de Challeng’Afrique et certains y ont même mis la manière…

Le 21 avril, David CHOCHON, déjà lauréat du défi CLASSICO 3 jours auparavant (!), a réussi le défi X’TREM. Un grand bravo ! Very high mention spéciale car il a été réalisé en mode nocturne et au lendemain d’une sortie de 300 km !!!

Voici son message :
Bonsoir Joris, merci pour la mise à jour du palmarès ! Je suis désolé mais je te donne encore du boulot 😝  Quel meilleur jour qu’un lendemain d’une sortie de 300km pour faire ma première sortie nocturne et en prime de réussir lé challenge X’TREM?!  Sortie au top! Le plus compliqué à été de ne pas avoir froid lors des descentes! J’ai terminé la 4ème ascension à 00h00 pile le soir du vendredi 22 avril ( en récompense un mcdo avant de rentrer chez moi ) 😆
À bientôt pour le Master+ 😁
Jetez un œil à mon activité sur Strava : https://strava.app.link/jkghqPKUrpb


David CHOCHON a attrapé le virus Mont Afrique (celui-là, il ne fait que du bien !) en réussissant à nouveau le défi CLASSICO le 1er juin après celui du 18 avril ! Encore bravo !

Voici son petit message :
Salut jolis, je t’envoie ça maintenant avant que tu ne mette à jour le palmarès 😁 Défie classico réussi une deuxième fois le 1er juin 2022 pendant un aller-retour cinéma 😂 À bientôt tôt 🤘


Le 1er juin, Pierre MOSSER, déjà 3 fois lauréat du même défi (2019, 2020, 2021), a réussi à nouveau le défi X’TREM. Un grand bravo !

Voici son message :
Bonjour, je certifie sur l’honneur que moi, Pierre Mosser, âgé de 41 ans ai effectué le défi X’TREM de Challeng’Afrique. 4e mais ma plus grande fierté, malgré mon âge et… la météo pluvieuse de ce matin j’ai battu mon record. Encore un super moment et une autre occasion de se surpasser. Décidément j’adore ce challenge… À l’année prochaine 😉


Éric ARNOULD, déjà lauréat des défis CLASSICO et X’TREM, s’est attelé cette fois au plus difficile défi MASTER. Il l’a réussi en compagnie de Christophe BON le 4 juin dernier. Un très grand bravo à eux deux ! Plus que le défi MASTER+ et Éric rentrera dans le petit club des 4 défis…

Voici son message :
Bonjour Joris !
Ça y est c’est fait ! Christophe et moi attestons sur l’honneur avoir réalisé le défi Master du Challeng’Afrique !
Finalement, Couchey et Fontaine d’Ouche faites en premier n’ont été qu’une formalité mais grande souffrance dans la Der de Plombières au Mont Afrique 🥴!!!
Encore une fois merci de nous inciter au dépassement ultime, dans d’atroces souffrances 😁 !
Sportivement,
Éric


Et enfin, petite séance de rattrapage, Vincent LECLERC a réussi le défi X’TREM le 7 juin 2020, mieux vaut tard que jamais ! Bravo Vincent.

Voici son message :
Bonjour,
J’ai réalisé ce challenge en 2020.
Si besoin de validation, Mon compte Strava est publique : challenge réalisé le 7 juin 2020.
Je n’ai jamais pris le temps de vous envoyer cet e-mail… 😞
Vincent Leclerc : 40 ans le jour du défi.
Est-il possible d’être renseigné dans le Palmarès ?
D’avance je vous remercie et vous félicite pour ces challenges !
Sportivement,
Vincent

Qui sera le prochain ?

Double ration de Whiskas

Depuis plusieurs années, c’est la tradition, c’est l’année « Alpes » pour cette année 2021 impaire et le destination choisie n’est pas très loin de Dijon : ce sera Chambéry en Savoie ! À Challes-les-Eaux (camping Le Savoy) plus exactement.

Pour ces vacances estivales d’une durée de 15 jours à cheval entre juillet et août, je réaliserais 10 sorties. En jonglant avec une météo capricieuse et en privilégiant aussi le temps à passer avec mon épouse, j’ai pu grimper une bonne quantité d’ascensions réparties entre le Massif des Bauges, le Massif de la Chartreuse, le Massif du Jura et même le Massif du Beaufortain !

La récolte fut très bonne : 21 cols différents dont un « 2000 », 565 km et 12 720 m de D+ !


Vendredi 6 août 2021 / 83,2 km / D+ 1708 m / 5h08 / Éclaircies avec beaucoup de nuages

With gest star Alexandre Autin !

Après ma tentative ratée de la veille (voir ici), je vais remettre le couvert pour grimper l’une des plus dures ascensions de France : le Relais du Mont du Chat. Le beau temps sera normalement de retour et cette bonne nouvelle en accompagnant une autre, je serai accompagné par Alexandre Autin (dit Alex), un cycliste chevronné rencontré depuis un bon petit moment sur la sphère des blogueurs cyclistes. Ce sera l’occasion de faire plus ample connaissance.

Il va falloir se lever tôt, Alex va arriver via le train en provenance d’Ambérieu-en-Bugey à la Gare de Chambéry – Challes-les-Eaux pour 7h30 ! Il faut comprendre qu’il a été encore plus courageux pour faire le déplacement à cette heure très matinale.

Je décolle à 7h17 du camping du Savoy à Challes-les-Eaux, je suis un peu trop à la bourre ! Je trace jusqu’à Chambéry en empruntant les différentes pistes cyclables que je connais désormais assez bien. J’arrive avec 8 minutes de retard (toutes mes excuses Alex). Alex m’attend tranquillement sur le parvis de l’entrée de la gare. Première rencontre en live, c’est toujours un plaisir de rencontrer une personne avec laquelle on a correspondu par messages sur les blogs ou Strava.

On met rapidement en place les grandes lignes de notre programme : nous roulerons de concert jusqu’au Bourget-du-Lac, pied de l’ascension du Relais du Mont du Chat. Nous grimperons cette dernière chacun à notre rythme. Regroupement au sommet et descente commune du versant opposé jusqu’à Chevelu. Puis Alex rentrera à Ambérieu-en-Bugey via le Bugey tandis que je poursuivrai mon parcours via le Col du Chat pour revenir.

Lire la suite

Challeng’Afrique : second défi X’TREM pour Yohann

Yohann BAGGETTO, déjà lauréat (4e) du défi X’TREM en 2014, a récidivé 8 ans plus tard ! L’occasion de mesurer un peu les années qui passent 😅  ! Un grand bravo pour ce défi !

Personnellement, je suis Yohann depuis plusieurs années sur Strava car il m’offre l’occasion de faire de beaux parcours VTT tout en étant un animateur « ludique » du « petit patrimoine » des Hautes Côtes et Côte de Nuits !

Voici son message :
Bonjour Joris,
Je soussigné, Yohann BAGGETTO (34e printemps), certifie sur l’honneur avoir réalisé le Challeng’Afrique X’Trem ce mardi 17 mai 2022, sous un temps estival ! Quelques années après mon premier Challeng’Afrique X’Trem (2014), j’avais à cœur de le refaire malgré les kilos en plus !… Défi réalisé dans l’ordre suivant : Marsannay-la-Côte / Plombières-lès-Dijon / Velars-sur-Ouche et Dijon pour terminer.
Le lien Strava (https://strava.app.link/jW7RmREy9pb) pour attester de ma sortie, et quelques photos prises pendant ce beau challenge en espérant réaliser le Master + un de ces jours !…
Sportivement.
Yohann

Qui sera le prochain ?