Challeng’Afrique : la barre des 100 lauréats franchi par Laurent Brachais

Le vendredi 28 mai dernier, en réussissant le défi X’TREM, Laurent Brachais est devenu le 101e lauréat avoir réussi l’un des 4 défis de de Challeng’Afrique ! Un grand bravo à lui !

Voici son message accompagné de quelques photos :
Bonjour,
Je vous informe que j’ai fait ce jour le Challeng’Afrique dans la catégorie X’trem. Je suis en effet monté 4 fois au sommet du Mont Afrique en empruntant les 4 routes pour la montée dans l’ordre suivant :
1. Dijon (avenue Eiffel) – j’ai choisi cet itinéraire en 1er car il est proche de chez moi et il constituais, je pense, un bon échauffement.
2. Plombières – à mon avis il faut faire cette montée vers le début pendant que l’on a encore des jambes car c’est la plus difficile en terme de pourcentage.
3. Velars (la Cude).
4. Marsannay (les lacets) – j’ai choisi cette montée en dernier car elle me paraît être la plus simple avec celle de Dijon ; j’ai bien fait car je n’avais plus de jambes et je n’en voyais pas le bout.

Bien évidemment je suis à chaque fois monté tout en haut du Mont
Afrique, la toute dernière fois a été assez laborieuse (je suis monté sur mon plus petit développement – plateau de 34 et pignon de 36). Au total cela a représenté 70,6 km avec un dénivelé positif de 1587 m selon mon GPS. Je suis parti de chez moi à 13H45 et je suis rentré à 19H (je me suis accordé quelques minutes de pause à l’issue de chaque montée). Sinon, ce fut très agréable par cette journée de soleil !

Je m’appelle Laurent Brachais, j’ai 51 ans, je vous joins quelques
photos prises durant cette aventure, désolé, il n’y a que des paysage car je n’ai pas eu l’opportunité de me faire prendre en photo.

Pendant que j’y pense, sachez qu’il existe également un trajet vers le Mont Afrique au départ de Chenôve praticable en gravel ou VTT, en voici le descriptif : le départ se fait tout en bas de la rue Roger Salengro à Chenôve, au croisement avec la rue de Marsannay. Il faut monter toute la rue Roger Salengro, pénétrer dans le vieux Chenôve et enchaîner ensuite sur le début de la rue Paul Bert. Arrivé presque en haut de la rue Paul Bert il faut prendre à gauche la rue Jean Jean Cornu (ça grimpe assez sec) on arrive en haut de la côte sur une partie non revétue et il faut prendre à gauche direction Gouville. A la fin du chemin on arrive vers le manoir de Gouville et la route redevient goudronnée. Une nouvelle côte démarre et il faut prendre à gauche en haut de celle-ci le chemin de Vergy (chemin de terre). Ce chemin débouche environ 1, 5 km plus loin sur le haut des lacets de Marsannay (quelques centaines de mètres avant le rond-point de Corcelles). Je vous joins une copie d’écran de l’itinéraire de ma sortie. Pour la dernière descente, puisque je rentrais chez moi à Chenôve, j’ai emprunté l’itinéraire que je viens de vous décrire.

Merci pour cette idée de Challenge très sympa, bonne fin de soirée,

Laurent

Qui sera le prochain ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.