Archives de catégorie : MA COLLECTION

Retour [7/8] sur mon séjour alpin à Embrun en août 2019

Au cours de la deuxième quinzaine d’août 2019, j’ai passé mes vacances à Embrun dans le département des Hautes-Alpes. J’y ai déjà séjourné en 2005 et j’avais eu l’occasion de grimper mes premiers grands cols comme ceux de Vars et d’Izoard. Au bord du Lac de Serre-Ponçon, j’avais gardé le souvenir d’une belle météo et d’ascensions mémorables.

J’avais préparé une quinzaine de parcours me permettant de chasser de nombreux cols mais une petite lassitude physique, une météo un peu aléatoire en deuxième semaine, la volonté de passer du temps en famille et une situation logistique un peu contraignante m’ont obligé à faire des choix et à limiter mon temps vélo à seulement 8 sorties. J’ai réalisé au total en vélo de route et VTT, 408 km, 10 500 m de D+ et franchi 6 cols différents. J’ai quelques petits regrets mais j’ai tout de même pu accomplir mes grands objectifs et ils ont été magnifiques : Col du Parpaillon, Col Agnel et Col d’Izoard. Les autres ascensions étaient mineures mais très plaisantes et en accord avec mon désir de découvrir des coins inédits. Je vais vous faire partager toutes mes ascensions dans les pages suivantes :

  • Sortie 1 : La Montagne – le Villaret – 976 m
  • Sortie 2 : Station des Orres – 1650 / 1800 m
  • Sortie 3 : Col de la Coche – 1791 m
  • Sortie 4 : La Montagne – les Gendres – 1581 m
  • Sortie 5 : Col du Parpaillon – 2637 m
  • Sortie 6 : Les Gourniers – 1505 m
  • Sortie 7 : Col Agnel – 2744 m
  • Sortie 8 : Col d’Izoard – 2360 m

Col Agnel

Col Agnel – 2744 m, second col le plus haut des Alpes.

Mercredi 21 août 2019

Aujourd’hui, c’est une journée spéciale à deux titres : d’abord, c’est journée balade pour la famille, moi en vélo et ma femme et mes 2 enfants qui vont me rejoindre en voiture pour le pique-nique. C’est une petite tradition à chaque séjour dans les Alpes. Par exemple, en 2017, c’était à l’occasion de mon ascension du Col de l’Iseran. L’autre titre est que je vais grimper le Col Agnel, second col routier le plus haut des Alpes françaises selon les termes présentés sur cette page wikipedia.

Sur les premiers de la liste, les cases sont en partie cochées :

  1. Iseran (2764 m) : 2 fois
  2. Agnel (2744 m ) : à faire
  3. Bonette (2715 m) : 1 fois
  4. Galibier (2645 m) : 3 fois
  5. Izoard (2361 m) : 1 fois et bientôt 2 , deux jours plus tard
  6. Lombarde (2350 m) : à faire
  7. Cayolle (2326 m) : 1 fois
  8. Loze (2304 m) : à faire
  9. Allos (2250 m) : 2 fois
  10. Petit-Saint-Bernard (2188 m) : 1 fois

Pour réaliser cette longue sortie, il m’a fallu jongler avec la météo qui n’a pas été idéale cette semaine. Ce mercredi présentait une des meilleures garanties avec éclaircies annoncées la journée et risques d’orages en fin d’après-midi. Je n’avais aucune envie de me retrouver sous la pluie ou un orage à plus de 2000 m d’altitude et de voir aussi le pique-nique tomber à l’eau !

La logistique n’est pas facile. Depuis Embrun, la route est longue jusqu’au Col Agnel avec près de 68 km… il me faut partir tôt et essayer de tenir l’objectif de se retrouver au Col d’Agnel pour le pique-nique. Cela n’allait pas se passer tout à fait comme prévu…

Départ 8h, j’aurais peut-être dû partir plus tôt… j’ai environ 5 heures pour rallier le Col Agnel distant de 67 km. La plupart diront que ce n’est pas grand chose mais pour ma part, en montagne, c’est beaucoup car elle réserve bien des surprises avec la météo, le relief, la forme du moment etc. De plus, comme je suis assez contemplatif, il faut ajouter les nombreux micro-arrêts pour les photos qui s’ajoutent à mon temps de parcours.

Lire la suite

 

Retour [6/8] sur mon séjour alpin à Embrun en août 2019

Au cours de la deuxième quinzaine d’août 2019, j’ai passé mes vacances à Embrun dans le département des Hautes-Alpes. J’y ai déjà séjourné en 2005 et j’avais eu l’occasion de grimper mes premiers grands cols comme ceux de Vars et d’Izoard. Au bord du Lac de Serre-Ponçon, j’avais gardé le souvenir d’une belle météo et d’ascensions mémorables.

J’avais préparé une quinzaine de parcours me permettant de chasser de nombreux cols mais une petite lassitude physique, une météo un peu aléatoire en deuxième semaine, la volonté de passer du temps en famille et une situation logistique un peu contraignante m’ont obligé à faire des choix et à limiter mon temps vélo à seulement 8 sorties. J’ai réalisé au total en vélo de route et VTT, 408 km, 10 500 m de D+ et franchi 6 cols différents. J’ai quelques petits regrets mais j’ai tout de même pu accomplir mes grands objectifs et ils ont été magnifiques : Col du Parpaillon, Col Agnel et Col d’Izoard. Les autres ascensions étaient mineures mais très plaisantes et en accord avec mon désir de découvrir des coins inédits. Je vais vous faire partager toutes mes ascensions dans les pages suivantes :

  • Sortie 1 : La Montagne – le Villaret – 976 m
  • Sortie 2 : Station des Orres – 1650 / 1800 m
  • Sortie 3 : Col de la Coche – 1791 m
  • Sortie 4 : La Montagne – les Gendres – 1581 m
  • Sortie 5 : Col du Parpaillon – 2637 m
  • Sortie 6 : Les Gourniers – 1505 m
  • Sortie 7 : Col Agnel – 2744 m
  • Sortie 8 : Col d’Izoard – 2360 m

Les Gourniers

En direction des Gourniers en passant par Réallon.

Lundi 19 août 2019

8h15 – j’attaque la 6ème sortie de mes vacances estivales à Embrun. Les prévisions météo de la semaine à venir ne sont guère encourageantes. Beaucoup d’orages sont prévus et ça, ce n’est pas bons du tout quand on se trouve à plus de 1000 mètres d’altitude. J’ai regardé ma liste de courses, ce sera les Gourniers, un des mes objectifs qui me tenait à cœur.

Les Gourniers ?! C’est quoi ce coin ? Ce n’est même pas un col ou une montée connue ! Pas de problème : j’aime les ascensions inédites qui me permettent de découvrir des lieux méconnus. D’ailleurs, l’ascension de La Montagne – Les Gendres réalisée quelques jours plus tôt était une bonne surprise. Pour les Gourniers, je n’allais pas être déçu en découvrant le bout du monde d’un vallon qui pénétrait un peu à l’intérieur du Massif des Écrins. Une autre bonne occasion se présentait à moi : revenir sur une partie des  traces que j’avais laissées en 2005.

Lire la suite

Retour [5/8] sur mon séjour alpin à Embrun en août 2019

Au cours de la deuxième quinzaine d’août 2019, j’ai passé mes vacances à Embrun dans le département des Hautes-Alpes. J’y ai déjà séjourné en 2005 et j’avais eu l’occasion de grimper mes premiers grands cols comme ceux de Vars et d’Izoard. Au bord du Lac de Serre-Ponçon, j’avais gardé le souvenir d’une belle météo et d’ascensions mémorables.

J’avais préparé une quinzaine de parcours me permettant de chasser de nombreux cols mais une petite lassitude physique, une météo un peu aléatoire en deuxième semaine, la volonté de passer du temps en famille et une situation logistique un peu contraignante m’ont obligé à faire des choix et à limiter mon temps vélo à seulement 8 sorties. J’ai réalisé au total en vélo de route et VTT, 408 km, 10 500 m de D+ et franchi 6 cols différents. J’ai quelques petits regrets mais j’ai tout de même pu accomplir mes grands objectifs et ils ont été magnifiques : Col du Parpaillon, Col Agnel et Col d’Izoard. Les autres ascensions étaient mineures mais très plaisantes et en accord avec mon désir de découvrir des coins inédits. Je vais vous faire partager toutes mes ascensions dans les pages suivantes :

  • Sortie 1 : La Montagne – le Villaret – 976 m
  • Sortie 2 : Station des Orres – 1650 / 1800 m
  • Sortie 3 : Col de la Coche – 1791 m
  • Sortie 4 : La Montagne – les Gendres – 1581 m
  • Sortie 5 : Col du Parpaillon – 2637 m
  • Sortie 6 : Les Gourniers – 1505 m
  • Sortie 7 : Col Agnel – 2744 m
  • Sortie 8 : Col d’Izoard – 2360 m

Col du Parpaillon

L’entrée du Tunnel du Parpaillon du versant Ouest (Embrun).

S’il est un col de légende c’est bien le Parpaillon ! Situé à la limite des Alpes-de-Haute-Provence et des Hautes-Alpes, il culmine à 2637 m sur une crête séparant la vallée de la Durance et celle de l’Ubaye. Ce col a été ouvert (1911) par les troupes du Génie Militaire comme beaucoup d’autres passages jalonnant la Grande Traversée des Alpes entre Thonon et Nice. Source texte : René Poty.

Lire la suite

Retour [4/8] sur mon séjour alpin à Embrun en août 2019

Au cours de la deuxième quinzaine d’août 2019, j’ai passé mes vacances à Embrun dans le département des Hautes-Alpes. J’y ai déjà séjourné en 2005 et j’avais eu l’occasion de grimper mes premiers grands cols comme ceux de Vars et d’Izoard. Au bord du Lac de Serre-Ponçon, j’avais gardé le souvenir d’une belle météo et d’ascensions mémorables.

J’avais préparé une quinzaine de parcours me permettant de chasser de nombreux cols mais une petite lassitude physique, une météo un peu aléatoire en deuxième semaine, la volonté de passer du temps en famille et une situation logistique un peu contraignante m’ont obligé à faire des choix et à limiter mon temps vélo à seulement 8 sorties. J’ai réalisé au total en vélo de route et VTT, 408 km, 10 500 m de D+ et franchi 6 cols différents. J’ai quelques petits regrets mais j’ai tout de même pu accomplir mes grands objectifs et ils ont été magnifiques : Col du Parpaillon, Col Agnel et Col d’Izoard. Les autres ascensions étaient mineures mais très plaisantes et en accord avec mon désir de découvrir des coins inédits. Je vais vous faire partager toutes mes ascensions dans les pages suivantes :

  • Sortie 1 : La Montagne – le Villaret – 976 m
  • Sortie 2 : Station des Orres – 1650 / 1800 m
  • Sortie 3 : Col de la Coche – 1791 m
  • Sortie 4 : La Montagne – les Gendres – 1581 m
  • Sortie 5 : Col du Parpaillon – 2637 m
  • Sortie 6 : Les Gourniers – 1505 m
  • Sortie 7 : Col Agnel – 2744 m
  • Sortie 8 : Col d’Izoard – 2360 m

La Montagne – Les Gendres

Jeudi 15 août 2019

L’avantage d’être en vacances est que l’on peut choisir un peu ses horaires et comme la sortie ne sera pas trop longue, je pars en fin d’après-midi vers 17h30. Cette sortie est un peu particulière car elle a été animée par un petit sentiment de revanche.

Lire la suite

Retour [3/8] sur mon séjour alpin à Embrun en août 2019

Au cours de la deuxième quinzaine d’août 2019, j’ai passé mes vacances à Embrun dans le département des Hautes-Alpes. J’y ai déjà séjourné en 2005 et j’avais eu l’occasion de grimper mes premiers grands cols comme ceux de Vars et d’Izoard. Au bord du Lac de Serre-Ponçon, j’avais gardé le souvenir d’une belle météo et d’ascensions mémorables.

J’avais préparé une quinzaine de parcours me permettant de chasser de nombreux cols mais une petite lassitude physique, une météo un peu aléatoire en deuxième semaine, la volonté de passer du temps en famille et une situation logistique un peu contraignante m’ont obligé à faire des choix et à limiter mon temps vélo à seulement 8 sorties. J’ai réalisé au total en vélo de route et VTT, 408 km, 10 500 m de D+ et franchi 6 cols différents. J’ai quelques petits regrets mais j’ai tout de même pu accomplir mes grands objectifs et ils ont été magnifiques : Col du Parpaillon, Col Agnel et Col d’Izoard. Les autres ascensions étaient mineures mais très plaisantes et en accord avec mon désir de découvrir des coins inédits. Je vais vous faire partager toutes mes ascensions dans les pages suivantes :

  • Sortie 1 : La Montagne – le Villaret – 976 m
  • Sortie 2 : Station des Orres – 1650 / 1800 m
  • Sortie 3 : Col de la Coche – 1791 m
  • Sortie 4 : La Montagne – les Gendres – 1581 m
  • Sortie 5 : Col du Parpaillon – 2637 m
  • Sortie 6 : Les Gourniers – 1505 m
  • Sortie 7 : Col Agnel – 2744 m
  • Sortie 8 : Col d’Izoard – 2360 m

Col de la Coche

Mercredi 14 août 2019

Départ à 8h45. C’est parti pour une courte sortie pour réaliser une ascension à 2 pas du campement : le Col de la Coche. Son altitude – 1791 m – laisse tout de suite deviner que la montée ne sera pas de tout repos ! Je vous laisse découvrir le profil ci-dessous.


Ce sera une ascension en aller-retour car le col ne présente pas de versant opposé. Pas de problème pour moi, je n’ai aucun a priori car cela signifie généralement que je ne vais pas beaucoup croiser de circulation et que je vais sûrement découvrir quelques belles surprises exclusives. Je ne serais pas déçu.

Le ciel est gris mais les nuages sont au-dessus des sommets, ce qui ne gâchera pas mes photos. La température est encore un poil fraîche, je pars avec un coupe-vent et les manchettes (je suis assez frileux). Je m’élance rapidement sur la Route de la Madeleine (D340) qui est très roulante dans ce sens et rejoindre le pont sur la Durance situé au pied d’Embrun. C’est à partir du pont que l’ascension débute.

Lire la suite

Retour [2/8] sur mon séjour alpin à Embrun en août 2019

Au cours de la deuxième quinzaine d’août 2019, j’ai passé mes vacances à Embrun dans le département des Hautes-Alpes. J’y ai déjà séjourné en 2005 et j’avais eu l’occasion de grimper mes premiers grands cols comme ceux de Vars et d’Izoard. Au bord du Lac de Serre-Ponçon, j’avais gardé le souvenir d’une belle météo et d’ascensions mémorables.

J’avais préparé une quinzaine de parcours me permettant de chasser de nombreux cols mais une petite lassitude physique, une météo un peu aléatoire en deuxième semaine, la volonté de passer du temps en famille et une situation logistique un peu contraignante m’ont obligé à faire des choix et à limiter mon temps vélo à seulement 8 sorties. J’ai réalisé au total en vélo de route et VTT, 408 km, 10 500 m de D+ et franchi 6 cols différents. J’ai quelques petits regrets mais j’ai tout de même pu accomplir mes grands objectifs et ils ont été magnifiques : Col du Parpaillon, Col Agnel et Col d’Izoard. Les autres ascensions étaient mineures mais très plaisantes et en accord avec mon désir de découvrir des coins inédits. Je vais vous faire partager toutes mes ascensions dans les pages suivantes :

  • Sortie 1 : La Montagne – le Villaret – 976 m
  • Sortie 2 : Station des Orres – 1650 / 1800 m
  • Sortie 3 : Col de la Coche – 1791 m
  • Sortie 4 : La Montagne – les Gendres – 1581 m
  • Sortie 5 : Col du Parpaillon – 2637 m
  • Sortie 6 : Les Gourniers – 1505 m
  • Sortie 7 : Col Agnel – 2744 m
  • Sortie 8 : Col d’Izoard – 2360 m

Station des Orres

Station des Orres 1650

Mardi 13 août 2019

Départ tranquille 8h45. Je n’ai pas besoin de partir tôt ce matin, mon campement se trouve juste au pied de l’ascension que j’ai programmée : la Station des Orres. Après la météo maussade de la veille qui m’a fait capoté ma première sortie, le soleil et le ciel sont au beau fixe ! C’est parfait pour une ascension que j’ai déjà réalisée en 2005. Ça commence à remonter assez loin mais j’en avais gardé le souvenir d’une montée plaisante et régulière. Ce sera l’occasion de rafraîchir tout ça et de faire le plein de belles photos !

Lire la suite

Retour [1/8] sur mon séjour alpin à Embrun en août 2019

Au cours de la deuxième quinzaine d’août 2019, j’ai passé mes vacances à Embrun dans le département des Hautes-Alpes. J’y ai déjà séjourné en 2005 et j’avais eu l’occasion de grimper mes premiers grands cols comme ceux de Vars et d’Izoard. Au bord du Lac de Serre-Ponçon, j’avais gardé le souvenir d’une belle météo et d’ascensions mémorables.

J’avais préparé une quinzaine de parcours me permettant de chasser de nombreux cols mais une petite lassitude physique, une météo un peu aléatoire en deuxième semaine, la volonté de passer du temps en famille et une situation logistique un peu contraignante m’ont obligé à faire des choix et à limiter mon temps vélo à seulement 8 sorties. J’ai réalisé au total en vélo de route et VTT, 408 km, 10 500 m de D+ et franchi 6 cols différents. J’ai quelques petits regrets mais j’ai tout de même pu accomplir mes grands objectifs et ils ont été magnifiques : Col du Parpaillon, Col Agnel et Col d’Izoard. Les autres ascensions étaient mineures mais très plaisantes et en accord avec mon désir de découvrir des coins inédits. Je vais vous faire partager toutes mes ascensions dans les pages suivantes :

  • Sortie 1 : La Montagne – le Villaret – 976 m
  • Sortie 2 : Station des Orres – 1650 / 1800 m
  • Sortie 3 : Col de la Coche – 1791 m
  • Sortie 4 : La Montagne – les Gendres – 1581 m
  • Sortie 5 : Col du Parpaillon – 2637 m
  • Sortie 6 : Les Gourniers – 1505 m
  • Sortie 7 : Col Agnel – 2744 m
  • Sortie 8 : Col d’Izoard – 2360 m

La Montagne – Le Villaret

Piégé par un orage !

Lundi 12 août 2019

J’ai débuté mon séjour à Embrun la veille et j’ai hâte de me lancer dans mes premières ascensions alpestres. Mais la météo capricieuse de ce lundi 12 août faite de courtes averses orageuses retarde mon projet. À 16h30, j’entrevois une belle éclaircie, hop – le vélo étant déjà prêt – je saute sur mon destrier et c’est parti pour une montée inédite que j’ai tracée au hasard sur mon créateur d’itinéraire. Depuis le Camping des Grillons où je suis basé (sur la D340 à proximité de Baratier), la sortie est courte avec 34 km. Un joli dénivelé positif de 961 m allait me dérouiller d’entrée pour ce séjour alpin et me permettre d’atteindre un point haut situé à 1591 m et que j’appellerais La Montagne – Les Gendres. Autre précision, cette ascension se situe sur les pentes du Pouzenc (2898 m) au Sud du Lac de Serre-Ponçon. Elle fait partie des ascensions « découvertes » que j’avais programmées pour mon séjour. Mais elle n’allait pas se dérouler comme je l’aurais souhaité…

Lire la suite

Alpes – Cluses / Col de Solaison

1er janvier 2019, lendemain de réveillon, je sommeille en début d’après-midi devant mon ordinateur et tente de réfléchir à quelques objectifs pour la nouvelle saison… j’ai bien envie de me refaire un week-end dans les Alpes comme en 2018… tiens, il y a un moyen de se faire plaisir fin mai avec le week-end de l’ascension qui s’étalerait sur 4 jours ! Cela m’offrirait l’opportunité de faire pas mal d’ascensions… je choisis rapidement Cluses en Haute-Savoie comme camp de base car il y a un moment que je voulais faire le Col de la Ramaz. Et quelles sont les autres ascensions autour que j’aimerais bien faire ? La liste s’allonge vite : les Cols de Pierre Carré, de la Colombière, de Joux Plane, de la Joux Verte, de Solaison… génial, je vais me régaler ! Mon stage « Alpes4ever » sera une réussite. Au total, ce sera près de 300 km et 7800 m de D+ en 5 sorties avec une météo presque parfaite !


Dimanche 2 juin 2019 – 45 km / D+ 1089 m / 3h05

Col de Solaison – 1502 m – une ascension où j’en aurai bien bavé !

Départ 8h20… c’est parti pour la dernière sortie de mon petit séjour à Cluses. Je vais aller chasser le Col de Solaison, une ascension peu connue comme toutes celles qu’il faut grimper en aller-retour. La sortie est courte sur le papier avec seulement 45 km mais c’est un gros morceau qui m’attend quand même avec une ascension longue de 18,6 km avec 1047 m de D+ à 6,5%.

Lire la suite

Alpes – Cluses / Cols des Gets, de la Joux Verte, du Ranfolly et de Joux Plane

1er janvier 2019, lendemain de réveillon, je sommeille en début d’après-midi devant mon ordinateur et tente de réfléchir à quelques objectifs pour la nouvelle saison… j’ai bien envie de me refaire un week-end dans les Alpes comme en 2018… tiens, il y a un moyen de se faire plaisir fin mai avec le week-end de l’ascension qui s’étalerait sur 4 jours ! Cela m’offrirait l’opportunité de faire pas mal d’ascensions… je choisis rapidement Cluses en Haute-Savoie comme camp de base car il y a un moment que je voulais faire le Col de la Ramaz. Et quelles sont les autres ascensions autour que j’aimerais bien faire ? La liste s’allonge vite : les Cols de Pierre Carré, de la Colombière, de Joux Plane, de la Joux Verte, de Solaison… génial, je vais me régaler ! Mon stage « Alpes4ever » sera une réussite. Au total, ce sera près de 300 km et 7800 m de D+ en 5 sorties avec une météo presque parfaite !


Samedi 1er juin 2019 – 85,3 km / D+ 2059 m / 5h55

Au bord du Lac de Joux Plane.

Lever tranquille à 8h, j’ai toute la journée pour moi ! Quel plaisir, aucune contrainte et j’en aurais besoin car j’ai programmé une grosse sortie avec en points d’orgues les deux « Joux » de Haute-Savoie : ceux de la Joux Verte – 1760 m et de Joux Plane – 1690 m.

Lire la suite

Alpes – Cluses / Col de Romme et de la Colombière

1er janvier 2019, lendemain de réveillon, je sommeille en début d’après-midi devant mon ordinateur et tente de réfléchir à quelques objectifs pour la nouvelle saison… j’ai bien envie de me refaire un week-end dans les Alpes comme en 2018… tiens, il y a un moyen de se faire plaisir fin mai avec le week-end de l’ascension qui s’étalerait sur 4 jours ! Cela m’offrirait l’opportunité de faire pas mal d’ascensions… je choisis rapidement Cluses en Haute-Savoie comme camp de base car il y a un moment que je voulais faire le Col de la Ramaz. Et quelles sont les autres ascensions autour que j’aimerais bien faire ? La liste s’allonge vite : les Cols de Pierre Carré, de la Colombière, de Joux Plane, de la Joux Verte, de Solaison… génial, je vais me régaler ! Mon stage « Alpes4ever » sera une réussite. Au total, ce sera près de 300 km et 7800 m de D+ en 5 sorties avec une météo presque parfaite !


Vendredi 31 mai 2019 – 49 km / D+ 1435 m / 3h38

10 ans plus tard, mon second passage !

15h15, il est temps de repartir ! J’ai pris un peu de retard car il a fallu que j’aille acheter en vitesse quelques produits pour les besoins du chalet. Après avoir grimpé le Col de Pierre Carrée ce matin et profité d’un petit repos mérité au chalet, je me lance dans un nouveau challenge et il est costaud : ascension du Col de Romme suivi de celle du Col de la Colombière ! Sur la papier, ce sera une sortie de 50 km et un D+ de 1400 m sur des pentes dantesques situées souvent autour des 8-10%… je n’ai qu’une pensée en tête : l’enfer m’attend ! Le défi sera de taille car avec la sortie de la veille, le dénivelé récolté ce matin – 1371 m – et le programme des 2 jours suivants, je pars avec beaucoup d’incertitude.

Lire la suite