Alpes – Sortie n°10

Station de la Sambuy
Vue sur la Tournette dans l’ascension de la Station de la Sambuy.

Samedi 29 août / Distance 30 km / D+ 659 m / 1h57

Aujourd’hui, c’est la dernière sortie possible avant la fin de mon séjour qui se termine malheureusement demain. Mais il y a un problème ! Non, le temps est au très beau fixe, le vélo fonctionne parfaitement… le gros hic, c’est que je suis complètement naze ! Incroyable, et en plus avec un soupçon d’absence de motivation ! En fait, ma sortie de la veille à laisser des traces… l’enchaînement des sorties aussi… sur 15 jours de vacances, j’ai totalisé 10 parcours pour 622 km / 12825 m de D+ et 38 heures de selle.

J’avais en tête d’aller faire un parcours au Col des Cyclotouristes qui se situe au-dessus d’Albertville mais c’est un peu loin et son profil est effrayant, je n’aurais pas le jus nécessaire. Le Col de la Forclaz de Montmin par le versant Nord, dur aussi et j’y suis déjà monté. J’improvise plus ou moins : ce sera l’ascension de la Station de Seythenex-la Sambuy. Située non loin de Faverges, elle présente une altitude modeste avec 1145 m mais une pente infernale que j’allais découvrir en live !

Comme de nombreuses fois au cours de mon séjour, j’emprunte la piste cyclable en direction de Faverges. Avant de poursuivre, je tiens à faire un petit topo sur cette Voie Verte qui est aménagée entre Annecy (Haute-Savoie) et Ugine (Savoie).

 

La Voie Verte en direction de Faverges.

Existante depuis 1974, longue de 36 km et relativement plate (seulement 150 m de dénivelé), elle a été construite sur une ancienne voie ferrée. Elle démarre à Annecy et longe la rive Ouest du Lac d’Annecy jusqu’à Bout-du-Lac, puis, grâce à des travaux réalisés en 2005 et 2006, elle s’élève légèrement jusqu’à Faverges avant de redescendre en faux-plat jusqu’à Ugine.

Elle permet d’éviter d’emprunter la D1508, une route dingue avec un trafic automobile abominable. Pourtant, j’y ai déjà aperçu des cyclos voulant y tenter un suicide !

De qualité excellente (revêtement de 3,50 ou 4 m de large), elle offre des vues magnifiques sur le Lac d’Annecy et les montagnes environnantes. De la piste de chemin de fer, il reste encore quelques vestiges : des ponts renforcés qui enjambent ça et là de petits ruisseaux ou chemins, un tunnel (pas forcément bien éclairé) au niveau de Duingt et une ancienne gare proche de Doussard.

Petit bémol : entre Annecy et Duingt, par beau temps, la fréquentation est très élevée. Le cycliste doit partager la piste avec les piétons et les rollers. Dernier petit inconvénient : le vent souffle la plupart du temps d’Annecy vers Ugine (du Nord vers le Sud), vous comprendrez que le faux-plat montant qui va d’Ugine à Faverges peut être pénible après vous être farci le Col de l’Arpettaz par exemple !

 

Il faut négocier le passage de quelques barrières.

Dans tous les cas, cette piste cyclable dessert un nombre incroyable d’ascensions. De Annecy à Ugine, servez-vous :

  • Depuis Annecy : Semnoz
  • Depuis Sévrier : Col des Leschaux + Semnoz
  • Depuis St-Jorioz : variante Col des Leschaux + Semnoz
  • Depuis Duingt : montée d’Entrevernes
  • Depuis Doussard : Col de Chérel
  • Depuis Vesonne : Col de la Forclaz de Montmin
  • Depuis Faverges : Col du Marais, Col de Tamié, Station de la Sambuy
  • Depuis Marlens : Col de l’Épine
  • Depuis Ugine : Col de l’Arpettaz, Col de la Forclaz de Queige

La piste cyclable se termine malheureusement peu après Ugine en direction d’Albertville. Cependant, la D129, désertée au profit de la D1212 et sa double voie, permet de rejoindre tranquillement Albertville (avec une nouvelle piste cyclable et seul passage possible sur la fin).

 

La signalisation est parfois au sol.

Quid du tour du Lac d’Annecy ? La piste cyclable n’en fait malheureusement pas entièrement le tour. Depuis Doussard, il faut emprunter la D909a. Elle longe d’abord la Réserve Naturelle du Bout du Lac d’Annecy dont on ne voit pas grand chose étant bordée par une épaisse rangée d’arbres. Puis au niveau du hameau de Glière, coincée entre le bord du lac et les premiers contreforts abrupts de la Tournette, la route se fait plus étroite. Il faut partager la route avec les voitures, camions et motos mais la circulation est modérée et les conducteurs sont la plupart du temps assez respectueux des cyclos.

À Angon, vous pouvez vous réfugier sur un petit bout de piste cyclable qui va jusqu’à le Vivier, pied de la montée de Talloires. À partir de ce dernier, sachez que vous pouvez grimper le terrible Col de la Forclaz de Montmin. La D909a est à nouveau plus large. Un nouveau bout de piste cyclable refait son apparition à Écharvines jusqu’à Menthon-St-Bernard. Depuis ce dernier, possibilité de grimper le Col de Bluffy. Entre Menthon-St-Bernard et Chavoire en passant par Veyrier du Lac, vous roulez en zone « urbaine » le long de la paroi du Mont Veyrier. À Chavoire, nouveau bout de piste cyclable (dont l’entrée n’est pas très bien signalé) qui cette fois-ci jusqu’à Annecy.

À terme, la volonté des institutions locales est de réaliser le tour complet du Lac d’Annecy en piste cyclable à l’horizon 2020. J’ai lu sur la toile que des travaux en cours concernent la section Chavoire <> Pérouzes, sur la commune de Veyrier-du-Lac et devraient s’achever en 2018.

Suite à venir…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.