Vosges – Sortie n°5

Côte du Haut du Tot / Le Poteau (via Sapois)
Chèvre Roche

30 juillet / Distance 32,5 km / D+ 792 m

Une petite sortie au programme de ce jour avec une seule ascension que Seb et moi avions repérée lors de notre première sortie : la côte du Haut du Tot via Sapois qui propose un beau défi : 5,8 km pour 428 m de dénivelé à 7,5% de moyenne. Mais une autre ascension non prévue s’est glissée dans notre sortie…

Départ de Rochesson pour enrouler la butte qui se trouve au-dessus du village pour basculer dans la vallée de Sapois jusqu’à Menaurupt. Nous redescendons le col de Sapois pour débuter l’ascension à Sapois même (alt. 439 m).

A 7%, la rupture de pente est immédiate ! 2 km entre 7 et 8,5% pour commencer, la route est toute droite mais on peut profiter du paysage sur la vallée de Sapois. Mais pas trop longtemps, il faut enchaîner 1 nouveau kilomètre à plus de 9% ! Les jambes tournent quand même bien.

Peu avant le 3ème kilomètre, un lacet à gauche (qui croise avec une route venant directement de Menaurupt – 1,1 km à 6%) ne permet même pas de récupérer car la déclivité de la pente maintient encore son cap aux alentours des 8,5%. Un nouveau lacet à droite cette fois-ci permet de ressentir une légère accalmie avec une pente à 7,5%.

Après 4,5 km d’ascension, on peut éventuellement changer de pignons car la pente décline de 6,5 à moins de 6% sur 1 km. Le final est quand même facile avec les 300 derniers mètres à 2%. Nous atteignons à nouveau « Le Poteau » à 867 m d’altitude un peu essoufflé car nous avions un peu mis le paquet dans cette montée pour voir où on pouvait aller physiquement.

Une petite pause puis nous filons vers le Haut du Tot, plus haute paroisse des Vosges (alt. 800 m). La descente est ralentie par une petit côte de 300 m cachée après le village et juste avant La Croix des Hètres (alt. 801 m). Une fois de plus, le panorama est superbe avec la vallée de Vagney et la Commune du Syndicat. Nous descendons à vive allure mais nous bifurquons à droite dans un très beau lacet pour rejoindre l’itinéraire qui rejoint Le Syndicat.

C’est là que nous nous coltinons une nouvelle côte non prévue au programme, pensant faire une descente jusqu’au Syndicat. Cette côte, longue de 1,5 km, nous oblige à changer de rythme avec une pente qui passe progressivement de 4 à 7% ! Nous débouchons finalement sous le sommet de Chèvre-Roche (alt. 788 m) avec un beau point de vue en guise de récompense.

Puis nous attaquons cette fois-ci la descente finale. Le revêtement de la chaussée se dégrade assez vite sur ce versant assez corsé : 4,5 km depuis Crémanvillers (alt. 404 m) à 8,5% de moyenne dont 1 passage de 500 m à plus de 11% ! Pour la montée totale vers le Haut du Tot – 10,2 km, il faut donc ajouter la descente – 4 km – vers le lacet que nous avions quitté plus tôt, pour remonter vers le Haut du Tot avec 3,7 km avec plusieurs passages à près de 7%.

Il existe aussi une variante plus directe qui part de Crémanvilliers avec 7,3 km à 6,5%, bref l’ascension au Haut du Tot, quel que soit son versant, ne présente aucune facilité malgré sa faible altitude.

Une fois à Crémanvilliers, nous rejoignons rapidement Vagney pour retourner à Rochesson. Une sortie pas très longue de 32 km mais avec un gros dénivelé de presque 800 m ! Après une semaine déjà, les jambes tournent à merveille !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.