Vosges – Sortie n°4

Route forestière des dix-sept kilomètres (versant Sud)
Col des Feignes (versant Nord)
Col de Martimpré (versant Sud)
Col du Haut de la Côte (versant Nord)

29 juillet / Distance 63,5 km / D+ 800 m

Seb et moi avions décidé de faire de cette 4ème sortie, une sortie dite de récupération mais la distance (63 km) et le dénivelé (800 m) ont sensiblement augmenté car nous sommes allés chasser 2 cols supplémentaires qui étaient plus ou moins prévus au programme.

J’avais préparé un circuit assez sympa qui permettait de passer à travers le domaine skiable de Gérardmer puis de faire le tour du Lac de Longemer.

Départ tranquille de Rochesson sous une matinée assez ensoleillée en abordant une nouvelle fois la rampe commune aux cols du Haut de la Côte et de Grosse Pierre jusqu’aux Bas-Rupts.

A partir des Bas-Rupts, nous grimpons les premiers mètres de la partie qui mène au col de Grosse Pierre pour trouver le point de départ du Chemin de Liocourtplutôt connue sous de nom de Route forestière des Dix-Sept kilomètres.

Cette route forestière est un vrai plaisir : correctement goudronnée, elle chemine agréablement à l’ombre des sapins, avec quasiment pas de voiture, dans un premier temps au-dessus des Bas-Rupts puis dans un second temps à travers le domaine skiable de Gérardmer. Mais cette route grimpe aussi (avec juste une petite descente de 500 mètres) pendant 9,5 km avec un pourcentage moyen de 4/5% maxi mais quelques passages à 7% vous feront tout de même atteindre les 1040 m d’altitude aux alentours de la Chaume Francis.

A partir du 10ème kilomètre de cette route forestière qui fait bien 17 km comme son nom l’indique, on amorce la descente du côté de Xonrupt-Longemer.  Ce versant propose donc une montée de 7 km à 4,5% à partir du Lac de Longemer sur lequel nous débouchons rapidement.

Petit changement de programme avec un col à chasser qui n’est pas trop loin : le col des Faignes sous Vologne (alt. 955 m). Nous en profitons donc pour longer le Lac de Longemer et filer dans une jolie petite vallée pour atteindre le petitLac de Retournemer (2,5 km avec une pente irrégulière qui varie entre 1,5 et 3%) où l’ascension du col des Faignes commence véritablement. Quand on a fini de contourner le lac, il faut changer de braquet pour grimper 2,6 km à près de 6% de moyenne. 2 passages à 7% sont à négocier pour déboucher sur un final plus léger de 500 m à 4,5%.

Après une montée tout de même assez rapide, nous épinglons ce nouveau col des Faignes (alt. 955 m) à notre tableau de chasse. 2 autres versants sont disponibles et partent tous deux de La Bresse : un versant Ouest via le Lac de Lispach avec 10,2 km à 3,5%, les 500 derniers mètres se terminant même par une descente puis un versant Sud avec 10,5 km à 3,5%avec juste un passage de 1 km à 6%, bref un col assez facile dans l’ensemble.

Une barre de céréales et hop c’est reparti. Nous faisons demi-tour pour rejoindre Xonrupt-Longemer puis filer vers Gérardmer pour aller chasser le col de Martimpré (alt. 798 m) mais nous avons été déçu car la route (D8 qui mène à St-Dié des Vosges) est très emprunté. C’est une courte ascension de 2 km pas très facile avec une pente moyenne à 5,5% sur une longue courbe et donc rendue très désagréable par la présence de nombreuses voitures et surtout de « 15 Tonnes » tirant laborieusement leur remorque chargée de billots de bois de 10 mètres de longs, je ne vous dis pas que nous nous prenions les gaz d’échappement à plein nez !

Une fois le col de Martimpréfranchi (le versant Nord, toujours sur la D8 depuis Anould, est plus long avec 11,8 km à 3% de moy.), nous faisons rapidement demi-tour pour redescendre à Gérardmer. Nous traversons tranquillement cette ville très agréable puis nous attaquons le dernier col de notre sortie : le col du Haut de la Côteque nous avions déjà grimper sur le versant Ouest.

Pas très longue – 3,1 km – elle offre juste un passage de 500 m à 7%juste après le 1er kilomètre puis c’est assez roulant avec une pente qui décline progressivement de 5,5 à 4%, l’arrivée est même propice à un sprint (Seb aime bien faire des sprints !). Il existe une autre variante qui consiste à grimper depuis Gérardmer vers les Bas-Rupts avec 4,2 km dont 2 premiers kilomètres assez difficile à 6,6% et un passage de 500 m à 13% !

Nous basculons pour boucler notre sortie en dévalant à pleine vitesse la descente jusqu’à RochessonMine de rien, pour une sortie de récupération, nous avions avalé 800 m de dénivelé !


Sur la Route Forestière des 17 km, on peut poser devant


… un panneau appelé Le Biazot
qui indique une altitude de 1011 m
mais il reste encore quelques mètres de dénivelé à grimper.


Les derniers mètres du col des Faignes.


Tableau de chasse pour Seb.


Tableau de chasse pour votre serviteur.


Les derniers mètres du versant Sud.


La DDE – 796 m et l’IGN – 798 m, toujours pas d’accord !


Petite anecdote : dans la descente de ce col,
une voiture m’a rasé de près, elle était immatriculée en…
Côte-d’Or ! Le comble !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.