Combe Lavaux

Au départ de Gevrey-Chambertin, l’ascension de la Combe Lavaux n’est pas très difficile, seul un passage d’environ 450 m à 6,5% est à prendre en compte. Profitez-en pour profiter du cadre qui est magnifique avec ses hautes falaises calcaires. Le clou du spectacle est le passage sous un court tunnel creusé dans la roche et servant à franchir le vertigineux Aiguillon de Chambœuf.

L'aiguillon de Chambœuf (photo de François de Dijon)
L’aiguillon de Chambœuf (photo de François de Dijon)

Gevrey-Chambertin > Combe Lavaux > Chambœuf

Gevrey-Chambertin > Combe Lavaux > Chambœuf
Gevrey-Chambertin > Combe Lavaux > Chambœuf
  • Distance : 4,990 km
  • Départ : Gevrey-Chambertin — 283 m
  • Arrivée : Chambœuf — 475 m
  • D+ : 192 m
  • % moyen : 4%
  • % maxi : 6,5% sur 445 m
  • Catégorie : 2

Dès la sortie de Gevrey-Chambertin, on peut admirer l’entrée spectaculaire de la Combe Lavaux bordée par des vignes. Le début de la combe est assez ombragée et la route s’élève doucement mais sûrement… Cette première partie de 3 km donnent envie de « pousser le moteur » car le pourcentage moyen ne dépasse pas les 4,5%. Mais gare à la rupture de pente après le tunnel…

L’arrivée au tunnel donne l’impression d’être sur une route de montagne et encore mieux après car la route serpente à fleur d’une paroi rocheuse. En étant assez chaud, la partie après le tunnel peut être abordée en force (6,5%).

Par contre, il faut garder du jus pour finir car les 1400 derniers mètres sont assez trompeurs au niveau de la pente (entre 4 et 4,5%). À la fin de la montée, on débouche au milieu des champs et on arrive à Chambœuf qui nous ouvre les portes à de multiples parcours dans les Hautes Côtes de Nuits.

L’ascension en photos