Défi Master pour Marc, 72 ans !

Félicitations à Marc B. qui a réussi le difficile défi MASTER de Challeng’Afrique le 14 août dernier. Il n’avait pas été réalisé depuis le 7 octobre 2015… et Marc a relevé le défi à l’âge de… 72 ans ! Et c’est le nouveau doyen de Challeng’Afrique (la bataille a été âpre cette année 😉 !)

Je lui attribue aussi une mention spéciale car Marc s’est octroyé une montée supplémentaire jusqu’au sommet, comme ça, pour le plaisir, il fallait le faire !

Voici son récit :

Au pied de la tour du Mt Afrique (photo Marc B.).

 » Bonjour,
J’ai 72 ans et j’ai toujours pratiqué le vélo, particulièrement la grimpe. J’ai gravi de nombreuses fois, entre autres, les côtes aboutissant à Corcelles-les-Monts et au Mont Afrique, mais compte-tenu de la circulation intensive de cet axe très prisé des automobilistes, j’avais délaissé ces pentes.
La lecture de votre site m’a donné l’idée de renouer avec cette tradition.
Le 14 août 2017, j’ai stationné ma voiture à Corcelles avec deux vélos embarqués : route et VTT. 
Avec un démarrage dès potron-minet dans Velars/Corcelles, puis Marsannay/Corcelles afin d’éviter la circulation. J’ai enchainé avec Plombières/Corcelles et Dijon/ Corcelles pour finir avec l’ascension du Mont Afrique. J’ai ensuite « troquer » le vélo de route pour le VTT pour boucler les 2 autres ascensions sur Corcelles par les chemins blancs : Couchey/Corcelles par le GR et Fontaine d’Ouche/ Corcelles. 
La forme étant toujours présente, j’ai terminé ces 6 grimpées par une seconde ascension du Mont Afrique en VTT.
Vélo de route : 48 km
VTT : 36 km
Dénivelé total indiqué par mon altimètre barométrique de poignet : 1440 m
Ces ascensions se sont fort bien déroulées. J’ai un peu souffert de la chaleur en VTT dans ces 2 dernières ascensions car l’heure était déjà bien avancée mais l’ensemble est resté dans le plaisir de grimper tranquillement sur nos « montagnes » dijonnaises.
Début de parcours : vers 7 h30
Fin de parcours (avec les pauses photos, pique-nique, arrêts contemplatifs, etc…) : 14 h30
Marc B. « 

Qui sera le prochain ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *