Archives mensuelles : février 2019

Défi X’TREM du Challeng’Afrique pour Lucas !

Cela fait un petit moment que je suis Lucas Bénard-Ruiz sur Strava, un jeune cycliste qui n’a pas peur du dénivelé ! Et qu’est-ce que je vois le dimanche 24 février ?! Une trace qui monte et descend plusieurs fois au Mont Afrique… mais c’est qu’il a réussi le défi X’TREM !  Un petit message pour le féliciter et l’inviter à valider son défi sur Challeng’Afrique. En passant, Lucas, avec ses 18 ans, est le plus jeune lauréat de Challeng’Afrique !!! Il a grimpé dans l’ordre suivant :

  1. Marsannay-la-Côte > Mont Afrique
  2. Plombières-lès-Dijon > Mont Afrique
  3. Velars-sur-Ouche > Mont Afrique
  4. Dijon > Mont Afrique

Voici son commentaire :

Salut Joris, défi X’TREM accompli ! La météo était plus que correcte donc ça s’est fait sans grandes difficultés (bien que j’ai mal aux pattes), ça me donne envie de tenter le master+ mais je vais attendre le printemps !
A + !
Ah oui, j’ai 18 ans ! Depuis pas si longtemps 😉

 

Qui sera le prochain ?

Sortie de m…

À quoi peut ressembler une année cycliste pour Bosses21 ? Mes envies me guident souvent dans les bosses de Côte-d’Or mais aussi parfois en plaine… des parcours souvent différents d’un week-end à l’autre… des parcours inédits à la recherche d’une bosse que je ne connaîtrais pas… la réponse en 12 mois pour l’année 2019 (l’année 2017 est disponible ici). Et peut-être que cela vous donnera des idées de parcours !

Les parcours sont enregistrés avec Strava. Les kilomètres, temps et dénivelés réels sont relevés à l’aide de mon compteur vélo (celui du site strava n’est pas du tout fiable !).

Samedi 2 février – départ 13h45 – 64,8 km / D+ 905 m / 3h13
Ambiance glaciale à la Maison Forestière de Vergy Débats (Près de Détain) à 619 m d’altitude.

Je commence par un petit coup de gueule sur… STRAVA ! Mon application est en carafe sur mon smartphone ! Depuis mi-janvier (je ne l’ai su qu’après), Strava a rendu impossible la connexion à l’appli sur les versions plus ancienne comme la mienne !

Je m’explique : j’ai en effet un smartphone qui n’est plus tout jeune mais qui marche très bien pour le peu que je m’en sers. Il fonctionne avec Android 4.0.4 mais autant vous dire que le système date déjà de la préhistoire (dernière révision en 2012) puisque nous en sommes maintenant à la version 9 ! Bref depuis déjà 2 ou 3 ans déjà, il m’était impossible de mettre à jour Strava puisque mon système devenait obsolète (et impossibilité de mettre aussi à jour Android sur mon smartphone). Mais l’appli fonctionnait très bien jusqu’à la semaine dernière !!!

Strava via son système déconnexion l’a rendu inutilisable. J’ai lu sur le site de Strava qu’il fallait télécharger la dernière version… allez hop, comme ça ! Mouais c’est ça, tiens j’ai 100 euros à sortir de ma poche pour me racheter un nouveau smartphone (et encore dans les moins cher parce que ces petits bidules extrêmement fragiles peuvent coûter une blinde…). Et encore, heureusement que je n’ai pas souscrit à l’abonnement premium… je me serais retrouvé à payer pour des clopinettes ! Bref, j’ai failli dire adieu à Strava mais bon j’aime bien son fonctionnement – battre son PR ou bien si on est vraiment une brêle – et le petit réseau « social » qui l’accompagne, ça permet de voir un peu ce que font les amis.

Donc, pour contourner le problème, j’ai réussi à télécharger (pour rappel, mon smartphone est vraiment vieux !) une petite appli « GPX logger » qui permet d’enregistrer ma trace GPX. Deux petits trucs chiants en attendant : l’appli n’a pas de pause automatique lorsque que l’on s’arrête et il faut la décharger manuellement pour l’enregistrer sur Strava. Que du « bonheur » en attendant un éventuel nouveau téléphone d’ici quelques mois. Pour conclure : merci Strava !!!

Pour la sortie, je pars assez motivé, je me dis que je me ferais bien au moins un « 80 » puis je déchante assez vite… il fait froid, le soleil fait encore la gueule comme tous les week-ends de cet hiver et bordel, il y a un de ces vents ! Un vent Nord-Ouest, je l’aime pas celui-là, il est assez fort, caillant, ne vous lâche jamais la grappe et je vais me le bouffer sur les deux tiers de mon parcours. Ça sent la sortie de m…

Impossible de mettre vraiment du rythme, je grimpe les pentes vers Bruant sur un gros développement pour muscler les jambes en prévisions des grosses montées prévues l’été prochain mais j’avance pas… Arrivé à Détain, c’est quand même sympa avec la neige qui décore le paysage depuis les 400 mètres d’altitude et les routes sont bien dégagées et non verglacées.

D’un seul coup, en me dirigeant vers la Maison Forestière de Vergy Débats, point culminant de ma sortie (619 m), le temps se met en mode « hiver à rester dans les chaumières ». Je me retrouve dans le brouillard, le vent se met à souffler encore plus méchamment (faisant même tomber mon vélo lors d’une petite pause photo) et un froid polaire me fait frissonner. Je ne pense alors qu’à une seule chose, rentrer au chaud à la maison.

Je récupère enfin le vent dans le dos au Col de la Gourdasse et rentre sans trop traîner. Une sortie de m… mais qui restera utile pour la suite de ce début de saison où j’ai besoin de faire un peu de kilomètre et de dénivelé.

Ah oui, mon tracé GPX n’a pas été enregistré correctement, le GPS a lâché à ma pause de mi-parcours, quand je vous dis sortie de m…

Vtt, gadoue, brouillard et Happy birthday to myself !

À quoi peut ressembler une année cycliste pour Bosses21 ? Mes envies me guident souvent dans les bosses de Côte-d’Or mais aussi parfois en plaine… des parcours souvent différents d’un week-end à l’autre… des parcours inédits à la recherche d’une bosse que je ne connaîtrais pas… la réponse en 12 mois pour l’année 2019 (l’année 2017 est disponible ici). Et peut-être que cela vous donnera des idées de parcours !

Les parcours sont enregistrés avec Strava. Les kilomètres, temps et dénivelés réels sont relevés à l’aide de mon compteur vélo (celui du site strava n’est pas du tout fiable !).

Samedi 26 janvier – départ 9h05 – 24,07 km / D+ 230 m / 1h37
Balade dans la Forêt Domaniale de Grange Neuve.

Ce jour, c’était pile poil celui de mon anniversaire. Pas de grosse sortie à m’offrir, la météo est dégueulasse, ça caille, il y a du brouillard et j’ai une toute petite matinée de disponible, ce sera donc VTT près de la maison.

Je ne me prends pas la tête, j’emprunte des chemins que je connais bien sauf que je vais rencontrer 2 problèmes. Le premier est que la neige tombée (oh pas grand chose) dans la semaine, combinée au petit redoux (entre 3 et 5°C degré quand même), a transformée quelques passages en un truc bien boueux. J’ai bien fait chauffer le cardio pour ne pas poser un seul pied dedans ! Le second problème a été ma rencontre avec les chasseurs… quelle plaie ! À croire qu’ils étaient tous de sortie ce matin, tous les bois étaient occupés. Pas facile, il faut négocier un passage, modifier sans arrêt le parcours que j’avais en tête. Une fois, ce n’est pas passé du tout. Surtout que j’avais la nette impression que les chasseurs n’aiment pas du tout les vététistes ou les randonneurs. Il y en a un qui me répondait que par des signes, débile celui-là. Un autre me dit, vous n’avez pas vu le panneau ? Je lui réponds, oui, il y a marqué « prudence ». Son ton me disait plutôt que c’était marqué « passage interdit ». Enfin, ma tenue jaune fluo et le vélo rouge fluo l’ont un peu rassuré, sa troupe ne risquait peut-être pas de me confondre avec un sanglier ou un autre gibier. Quoi que, ce n’est pas la dizaine de litrons alignés sur le mur d’une cabane de chasse que j’ai vues un peu plus tôt qui seraient là pour me rassurer !!!

J’arrive à rentrer vivant à la maison, assez content de ma sortie car la forme est là en ce début d’année. Et puis une sortie VTT dans ces conditions hivernales, ça compte double ! Par contre, le truc chiant, c’est qu’il faut passer un peu de temps à nettoyer la monture mais elle en avait bien besoin 🙂 !