Alpes – Sortie n°1

Col de l’Épine – Col des Essérieux
Le Col de l’Épine.

Dimanche 16 août / Distance 25 km / D+ 563 m / 1h31

Allez, c’est parti pour la première sortie de mon séjour. Hélas, ça démarre un peu mal au niveau météo ! La veille, l’arrivée à Marlens s’est faite sous la pluie et ce dimanche, il ne pleut plus mais un plafond nuageux tout gris tapisse assez bas le ciel et masque les sommets environnants.

J’avais prévu une sortie dans le Massif des Bauges le matin même, j’ai préféré attendre l’après-midi en espérant que ça allait se découvrir mais que nenni ! Mon programme était bousculé d’entrée. Je cogite, tourne en rond, puis avec impatience, je décide d’aller me défouler sur le Col de l’Épine !

Très pratique, Marlens est le point de départ du versant Sud, je le vois d’ailleurs très bien depuis mon emplacement au camping ! Le plafond nuageux effleure le Col de l’Épine, ça devrait quand même le faire. 14h30, j’enfourche mon vélo qui est prêt depuis le matin, emprunte la piste cyclable qui se trouve juste à la sortie du camping, fait tout juste 400 m et démarre à froid l’ascension.

6,9 km à 7% de moyenne, un petit dur ce Col de l’Épine, je ne me fais pas trop de souci, avec ma fraîcheur et en grimpant tranquillement, je ne devrais pas trop y laisser des plumes.

L’ascension se passe très bien, je négocie 2 portions de 1,2 km et 700 m à 8,5%. Au passage quelques sympathiques points de vue sur la Vallée de la Chaise avec Marlens en bas et la Dent de Cons (alt. 2062 m) noyée dans les nuages en haut. Cependant, malgré que ce versant soit assez ardu – 7% de moyenne – il est assez régulier et son final avec ses 1,8 km à 6,5% me permet de finir tranquillement au Col de l’Épine à 947 m d’altitude.

Depuis la piste cyclable, vue sur le Col de l’Épine juste sous le plafond nuageux.
Départ de l’ascension à partir de la piste cyclable.
L’altitude du col est bien à 947 m et non 1012 m, voir explication plus bas…
C’est parti pour 7 km de grimpette !
La route s’élève tranquillement (1 km à 4%) dans Marlens.
La pente chauffe (7%) dès la sortie de Marlens.
Petit coup d’oeil en arrière sur Marlens et la Vallée de la Chaise.
Ça grimpe sur une route parfaite.
Vue sur Marlens.
On attaque le 3ème kilomètre avec du 8% au programme, miam miam !
La route du col passe sur ce pont perché 120 mètres plus haut.
Petite animation en passant par le minuscule hameau de Brassoudes.
Marlens de plus en plus « petit »…
À l’attaque du 4ème kilomètre…
… et il sera encore à 8%, j’adore !
On peut juger de la pente dans cette épingle…
Me voici sur le fameux pont aperçu 120 mètres plus bas.
Chouette panorama sur la Vallée de la Chaise.
Et c’est partie pour le 5ème kilomètre et c’est pô drôle : la pente repasse à 7% 🙂
La route s’élève assez pour aperçevoir Ugine au fond de la Vallée de la Chaise.
Ah enfin, ça pique à nouveau pour le 6ème kilomètre !
Quoi ! Seulement du 6% pour le dernier kilomètre !
Mais nan j’déconne, ça fait quand même du bien 😉
Les derniers hectomètres avant l’arrivée au col… avec quelques nappes de brume.

Quelques nappes de nuages balayent le col, le paysage est malheureusement gâché par le mauvais temps, impossible de voir un quelconque sommet. Je me rattraperais quelques jours plus tard en regrimpant ce col par l’autre versant avec une superbe météo (sortie n°4).

Col de l’Épine.

Je prends une photo du panneau… parlons de ce dernier : c’est le panneau le plus aberrant des Alpes ! Il indique une altitude de 1012 m … cette donnée est complètement fausse ! 3 références prouvent le contraire : IGN, le guide Chauvot du Club des 100 cols et le panneau du Conseil Général de Haute-Savoie situé à Marlens au bord de la piste cyclable. L’altitude de ce col est donc bien de 947 m ! Certains panneaux indiquent des altitudes légèrement supérieures ou inférieures mais là, c’est le pompon : 65 m de différence !!! Il y a deux panneaux mais leur remplacement ne semble pas d’actualité puisqu’un cyclo m’avait signalé son désarroi sur alpes4ever il y a déjà 2 ans de cela !

Le col n’est pas à 1012 m mais à 947 m !

Bon, mon principal objectif en poche, je décide de basculer sur l’autre versant et de faire une petite boucle pour faire durer le plaisir. Je me prends quelques gouttes un peu avant le Bouchet mais rien de méchant. La route est mouillée puis sèche après le Bouchet.

Vue (pas top) sur le final du versant Nord (en fait ça monte encore un tout petit peu).

Je déboule tranquillement à Serraval, prends tout à gauche, ça descend encore puis un peu surpris, juste après avoir enroulé une courbe en « U », je me mets à remonter durant 1,4 km sur une pente qui déclinera progressivement de 5 à 3%. Puis ça redescend à nouveau mais je ne vais pas trop vite car je sais que je vais franchir un col qui compte pour le Club des Cents Cols : celui des EssérieuxC’est fait assez rapidement, je le franchis à 755 m d’altitude. Bon, pour tout vous dire, je me pose encore la question aujourd’hui de savoir pourquoi c’est un col, il n’en a aucunement l’air !

Passage au Col des Essérieux… qui ne ressemble pas beaucoup à un col !

Je ne m’attarde pas, il n’y a rien à voir. Je file tranquillement vers St-Ferréol. Je mémorise un peu le profil de la pente car je me trouve aussi sur la partie commune avec le Col du Marais que j’ai prévu de grimper une autre fois au cours de mon séjour.

St-Ferréol, je retrouve un peu de chaleur, 23°C, il faisait 17°C au Col de l’Épine. La fin est très facile, je rejoins la piste cyclable et suis de retour à mon point de départ quelques minutes plus tard. Voilà une toute petite boucle qui m’a permis de récolter 2 nouveaux cols et de prendre la température du coin que j’apprécie déjà. Maintenant, il faut espérer que le soleil se pointe et que les nuages aillent voir un peu plus loin si j’y suis ! Demain matin, ce sera mon parcours prévu dans le Massif des Bauges avec le Col de Tamié, le Collet de Tamié et le Col de Vorger.

Allez une photo du Col de l’Épine prise quelques jours plus tard… par beau temps !
C’est plus chouette non ?!

Route 3 268 787 – powered by www.bikemap.net
  • Sortie n°1 / Col de l’Épine – Col des Essérieux
  • Sortie n°2 / Col de Tamié – Collet de Tamié – Col du Vorger – Bonus : Abbaye et Fort de Tamié
  • Sortie n°3 / Col de l’Arpettaz
  • Sortie n°4 / Col des Essérieux – Col du Marais – Col de Plan Bois – Col de l’Épine
  • Sortie n°5 / Col de Leschaux – Crêt de Châtillon – Pas de l’Echelle
  • Sortie n°6 / Col de la Forclaz de Montmin – Col de Bluffy
  • Sortie n°7 / Col de la Forclaz de Queige – Signal de Bisanne – Col des Saisies – Col de la Lézette – Col de la Legette
  • Sortie n°8 / Col de Pré Vernet – Col des Contrebandiers – Col de Bluffy
  • Sortie n°9 / Col des Essérieux – Col du Marais – Col de la Croix Fry – Col de Merdassier
    Col des Aravis (récit à venir)
  • Sortie n°10 / La Sambuy (récit à venir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *