Urcy

Urcy est l’un des points de passage entre la Vallée de l’Ouche et les Côte et Hautes Côtes de Nuits. 2 ascensions sont possibles et sans réelles difficultés. Elles offrent par contre dans le final, un panorama exceptionnel sur l’arrière-côte avec le Plain de Suzâne (alt. 602 m), le Plain de Fiat (alt. 570 m), le Plain de l’Haut Mont (alt. 576 m), le Mont de Siège (alt. 588 m) et le Mont Afrique (alt. 600 m).

La montée d’Urcy sera grimpée le 7 juillet 2017 à l’occasion de la 7e étape de 214 km qui traversera la Côte-d’Or du Nord au Sud sur 164 km avec une arrivée à Nuits-St-Georges. Elle a été classée en 4e catégorie pour le classement du meilleur grimpeur avec 2,5 km à 4,2%. Autant vous dire que les pros n’en feront qu’une bouchée !

Les roches sont toujours aussi belles.

Pont de Pany > Urcy

Pont de Pany > Urcy
  • Distance : 6,355 km
  • Départ : Pont de Pany — 283 m
  • Arrivée : Urcy — 454 m
  • D+ : 177 m
  • % moyen : 3%
  • % maxi : 6,5% sur 370 m
  • Catégorie : 2

Une des plus belles ascensions de Côte-d’Or de par son paysage !

L’ascension démarre à Pont de Pany en empruntant la Combe d’Arcey dominée par le Mont Aigu (alt. 527 m) à gauche.
Après 2 km environ, où vous aurez eu le temps de vous échauffer tranquillement sur un faux-plat montant, la combe va effectuer un rétrécissement et il vous faudra faire un petit effort avec un léger un coup de cul qui va vous mener à un carrefour.
Prenez tout à gauche. Le décor est saisissant : le fond est en forme de cuvette, la Roche Jobard est en surplomb à droite. La route est bordée de roches et d’un ravin et serpente en une suite de lacets offrant de jolis points de vue sur la Combe Noire et la Combe du Moulin.
La pente n’est pas très forte – entre 3,5 et 6,5% – mais vous vous élevez assez rapidement de près de 100 m en 2 km. Ah j’oubliais, l’asphalte est nickel car pour les besoins d’une course automobile de côte qui s’y déroule chaque année (fin août), la chaussée est régulièrement entretenue.
Un long virage à droite vous mènera au Château de Montculot datant du 18è siècle et où habita le célèbre écrivain Lamartine.
Ensuite la pente est assez irrégulière et la route en forme de grand « S » débouchera sur Urcy (alt. 454 m).

L’ascension en photos

Fleurey-sur-Ouche > Urcy

Fleurey-sur-Ouche > Urcy
  • Distance : 6,9 km
  • Départ : Fleurey-sur-Ouche — 276 m
  • Arrivée : Urcy — 454 m
  • D+ : 189 m
  • % moyen : 3%
  • % maxi : 6% sur 425 m
  • Catégorie : 2

Départ à Fleurey-sur-Ouche. En partant du Canal de Bourgogne, il y aura un petit coup de cul à enrouler en traversant le village.
Puis vous emprunterez une route en assez mauvais état comportant d’assez nombreux nids de poules dans une très large vallée. Mais de pente, point vous n’aurez pour l’instant. Profitez-en pour jeter un coup d’oeil sur les impressionnants Plain de Suzâne (à gauche) et Plain de Suzard (à droite). Vous pourrez aussi apercevoir Urcy juché tout en haut droit devant vous et vous permettre d’apprécier le dénivelé à venir : 166 m sur 4,3 km de montée effective.
Après une très légère descente, la route se dresse brusquement et c’est le début des hostilités : 1,6 km avec une déclivité comprise entre 5,5 et 6%.
Ensuite la pente décline pour passer à 3,5% sur 1 km. Vous passerez à côté de la Rente Lamartine (en ruine), écrivain du même nom, qui habita au Château de Montculot que vous atteindrez un peu plus loin.
Vous attaquerez enfin la partie finale décrite un peu plus haut menant à Urcy.