Vtt, gadoue, brouillard et Happy birthday to myself !

À quoi peut ressembler une année cycliste pour Bosses21 ? Mes envies me guident souvent dans les bosses de Côte-d’Or mais aussi parfois en plaine… des parcours souvent différents d’un week-end à l’autre… des parcours inédits à la recherche d’une bosse que je ne connaîtrais pas… la réponse en 12 mois pour l’année 2019 (l’année 2017 est disponible ici). Et peut-être que cela vous donnera des idées de parcours !

Les parcours sont enregistrés avec Strava. Les kilomètres, temps et dénivelés réels sont relevés à l’aide de mon compteur vélo (celui du site strava n’est pas du tout fiable !).

Samedi 26 janvier – départ 9h05 – 24,07 km / D+ 230 m / 1h37
Balade dans la Forêt Domaniale de Grange Neuve.

Ce jour, c’était pile poil celui de mon anniversaire. Pas de grosse sortie à m’offrir, la météo est dégueulasse, ça caille, il y a du brouillard et j’ai une toute petite matinée de disponible, ce sera donc VTT près de la maison.

Je ne me prends pas la tête, j’emprunte des chemins que je connais bien sauf que je vais rencontrer 2 problèmes. Le premier est que la neige tombée (oh pas grand chose) dans la semaine, combinée au petit redoux (entre 3 et 5°C degré quand même), a transformée quelques passages en un truc bien boueux. J’ai bien fait chauffer le cardio pour ne pas poser un seul pied dedans ! Le second problème a été ma rencontre avec les chasseurs… quelle plaie ! À croire qu’ils étaient tous de sortie ce matin, tous les bois étaient occupés. Pas facile, il faut négocier un passage, modifier sans arrêt le parcours que j’avais en tête. Une fois, ce n’est pas passé du tout. Surtout que j’avais la nette impression que les chasseurs n’aiment pas du tout les vététistes ou les randonneurs. Il y en a un qui me répondait que par des signes, débile celui-là. Un autre me dit, vous n’avez pas vu le panneau ? Je lui réponds, oui, il y a marqué « prudence ». Son ton me disait plutôt que c’était marqué « passage interdit ». Enfin, ma tenue jaune fluo et le vélo rouge fluo l’ont un peu rassuré, sa troupe ne risquait peut-être pas de me confondre avec un sanglier ou un autre gibier. Quoi que, ce n’est pas la dizaine de litrons alignés sur le mur d’une cabane de chasse que j’ai vues un peu plus tôt qui seraient là pour me rassurer !!!

J’arrive à rentrer vivant à la maison, assez content de ma sortie car la forme est là en ce début d’année. Et puis une sortie VTT dans ces conditions hivernales, ça compte double ! Par contre, le truc chiant, c’est qu’il faut passer un peu de temps à nettoyer la monture mais elle en avait bien besoin 🙂 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.