Alpes – Sortie n°8

Col de Pré Vernet – Col des Contrebandiers – Col de Bluffy
Rivage Nord du Lac d’Annecy.

Mercredi 26 août / Distance 79 km / D+ 1235 m / 4h12

Après avoir réalisé une belle sortie la veille, j’ai un peu du mal à démarrer ce matin et il fait un peu frais quand je pars pour aller chasser 2 cols cachés dans le Mont Veyrier situé au bord du Lac d’Annecy. Mais le temps est au beau fixe et la motivation revient assez vite au galop !

Comme d’habitude depuis le début de mon séjour, j’emprunte la piste cyclable direction AnnecyC’est vraiment l’idéal pour débuter les sorties, elle permet de bien s’échauffer et de rouler en toute sécurité. La D1532 qui se trouve dans le même axe est saturée de voitures, camions et motos roulants parfois à des vitesses vertigineuses. Pourtant, j’ai aperçu une fois un cyclo qui roulait sur cette route assez dangereuse alors que la piste cyclable était à même pas 50 m, c’est complètement dingue !

Je passe en revue les montagnes environnantes que je commence à connaître par cœur – sur ma gauche, le Roc de Viuz, le Rocher d’Arclosan, et sur ma droite, la pointe de la Samby – le Mont de la Motte, le » mille-feuille » des Montagnes du Charbon, d’Entrevernes et du Semnoz. Mais en arrivant sur Doussard, j’aperçois nettement mon futur terrain de jeu : le Mont Veyrier.

Sur la piste cyclable, le Roc de Viuz vers Faverges.
Sur la piste cyclable, pointe de la Sambuy au-dessus de Faverges.
Sur la piste cyclable, juste au centre, le Mont Veyrier, mon futur terrain de jeu.

Je quitte la piste cyclable au niveau de Doussard puis file sur la D909a direction Verthier puis la rive Est du Lac d’Annecy. À cette heure matinale, elle n’est pas trop encombrée et les quelques voitures me dépassent sagement. Je profite de la vue sur le Lac d’Annecy qui est superbe. À Angon, j’emprunte une portion de piste cyclable qui, en cette année 2016, ne longe pas complètement la rive Est. Mais le Syndicat Mixte du Lac d’Annecy et le Département de Haute-Savoie ont entamé des travaux afin de proposer un itinéraire cyclable complet et sécurisé autour du lac d’Annecy à l’horizon 2020, j’applaudis des 2 mains !

La piste cyclable se termine rapidement et la route bute sur Talloires que je dois gravir sur 3 petits lacets, voilà de quoi chauffer un peu les mollets. Nouvelle piste cyclable qui m’emmène dans une descente à Menthon-St-Bernard. Vient ensuite Veyrier-du-Lac d’où je peux apercevoir l’échancrure du Col des Contrebandiers environ 550 m plus haut. Un nouveau bout de piste cyclable puis je me retrouve sur la rive Nord du Lac d’Annecy à Annecy-le-Vieux.

Avant de commencer ma montée, je profite des très beaux aménagements de la rive pour apprécier le panorama 4 étoiles du Lac d’Annecy.

Sur la rive Est du Lac d’Annecy, en face, le Mont Veyrier.
Depuis le Veyrier-du-Lac, on distingue les principaux aspects géographiques du Mont Veyrier.
Rive du Lac d’Annecy à Annecy-le-Vieux.

Pour l’ascension du Col des Contrebandiers, j’ai choisi une variante dont le début passe derrière l’Université et qui propose donc un menu un poil plus corsé en prenant de manière plus frontale les pentes d’Annecy-le-Vieux. Les mollets chauffent assez vite mais je sens que je suis en bonne forme, cette ascension passera comme une lettre à la poste.

La première partie, assez urbaine, se termine à la sortie du hameau appelé « sur les Bois ». La seconde partie commence sans transition en attaquant la Route Forestière du Mont Veyrier par une bonne rampe de 300 m à 13% puis la pente se cale sur un joli 8%. Route étroite, sous-bois de résineux, 3 voitures à l’heure, le calme parfait pour ne faire qu’un avec le vélo et la pente.

Profil du Col des Contrebandiers.
La masse noire le Mont Veyrier… on dirait le Grand Colombier !
Au-dessus d’Annecy-le-Vieux, vue au Nord sur la Tête du Parmelan.
Au-dessus d’Annecy-le-Vieux, vue vers l’Est sur la Tête de l’Arpettaz.
Rampe à 13% à la sortie du hameau de sur les Bois.

À mi-parcours, à un carrefour appelé le Plan de Sagran, je quitte l’itinéraire du Col des Contrebandiers pour bifurquer à droite et aller chasser en aller-retour le Col de Pré Vernet. La rampe est rude – 1,2 km à 9,5% – mais ça passe d’autant que le final est même très facile avec les 175 derniers mètres tout plats. Par contre pour le Col de Pré Vernet – 917 m, il n’y a absolument rien à voir, même pas un pré, à se demander qui a bien pu donner ce nom à ce col ! Le pompon : une affreuse poubelle a été attachée au panneau du col, bonjour la photo ! C’est juste un petit parking pour randonneurs. D’ailleurs, certains de ces derniers me font la gueule, pas de bonjour, de signe de tête courtois ou de sourire sympathique, jamais vu un cycliste !

Des panneaux indiquent les directions des Cols de Pré Vernet et des Contrebandiers.
Au Plan de Sagran, route asphaltée pour aller au Col de Pré Vernet.
Hélas, cette poubelle très moche était accrochée au panneau du col.
Pas grand chose à voir au Col de Pré Vernet – 917 m.

Allez hop demi-tour, je retombe sur le Plan de Sagran puis reprends mon ascension vers le Col des Contrebandiers. Je sors des sous-bois, la route devient encore plus étroite, une éclaircie dans la végétation permet de s’offrir de belles vues sur la Vallée du Fier avec le Mont Blanc en toile de fond. Je suis heureux, c’est la première fois depuis le début de mon séjour que je le vois enfin sans nuages accrochés à son sommet !

En direction du Col des Contrebandiers.
Panorama sur la Vallée du Fier et vue sur le Mont Blanc.
Vue magnifique sur la Tête du Parmelan (tout à gauche) et sa falaise de roches.

Je roule au train et malgré un final un peu plus costaud -1,6 km à 8,5% – j’atteins sans encombres mon second col de la journée : le Col des Contrebandiers – 1024 m. Bon, là aussi, il n’y a rien à voir, c’est un parking à voiture. Il y a une toute petite prairie cernée par les sapins, je n’ai hélas pas de vue directe sur le Lac d’Annecy, seulement sur le sommet du Semnoz. Cependant, de nombreux sentiers pédestres peuvent donner accès au Balcon des Contrebandiers, Monts Baret et Baron ou bien à la plate-forme de l’ancien téléphérique (démoli en 2001) pour bénéficier d’un panorama exceptionnel sur le Lac d’Annecy et le Semnoz. Mais je n’ai pas prévu de randonner, ce sera pour une autre fois !

Je suis tout de même content de cette ascension, elle a le mérite de présenter un petit intérêt sportif et elle est très calme au niveau de la circulation. J’avale une pâte de fruit puis j’entame mon retour. Descente tranquille jusqu’au hameau de sur les Bois.

Les derniers mètres du Col des Contrebandiers.
La route se termine par une boucle envahie de bagnoles.
Col des Contrebandiers – 1054 m.
Dommage, le vue est bouchée.

Du hameau de sur les Bois, je prends à droite pour rejoindre la D16 et plonger dans la Vallée du Fier tout en contournant le flanc Est du Mont Veyrier. C’est une bonne descente. Au niveau du Pont St-Clair, j’aperçois une route (D216a) taillée à même la falaise et qui mène à Nâves-Parmelan. Elle veut m’attirer mais je résiste, je poursuis sagement mon programme.

Je quitte la D16, où il y a quand même pas mal de circulation, pour prendre à droite une petite route, celle des Engagnes, qui va me mener au troisième col de la sortie, celui de Bluffy. La route est très plaisante, la pente aussi avec 3,2 km à 3,5% de moyenne jusqu’au col. Je peux concentrer mon attention sur les magnifiques falaises des Grandes Lanches qui font face aux spectaculaires Dents de Lanfon.

Sur la route des Engagnes en direction du Col de Bluffy.

Au Col de Bluffy – 630 m, j’essuie rapidement la pancarte car j’y suis déjà passé lors de ma 6ème sortie. Au lieu de plonger vers Menthon-St-Bernard, je passe sur le dessus de Bluffy afin de m’offrir quelques belles vues sur le Lac d’Annecy. La D169 me dépose au pied du Col de la Forclaz de Montmin… la forme est encore là, je serais bien tenté… mais je choisis la sagesse en rentrant tranquillement le long du Lac d’Annecy. En effet, ma prochaine sortie va être un beau programme avec les cols du Marais, de la Croix Fry et des Aravis, il faut donc que je garde quelques cartouches pour pouvoir le réaliser pleinement !

Un panneau singulier non loin du Col de Bluffy.
Coup d’œil vers le Lac d’Annecy.
Vue sur le Lac d’Annecy au-dessus de Talloires.

Je profite à fond du retour « tout plat » : le Lac d’Annecy est encore plus beau avec le soleil du midi. La piste cyclable est faite sur du velours et cerise sur le gâteau : vue sur le Mont Blanc depuis Faverges. Je finirais pratiquement le nez en l’air et la banane jusqu’aux oreilles jusqu’à Marlens !

Une vue splendide sur le sommet du Mont Blanc depuis Faverges.

  • Sortie n°1 / Col de l’Épine – Col des Essérieux
  • Sortie n°2 / Col de Tamié – Collet de Tamié – Col du Vorger – Bonus : Abbaye et Fort de Tamié
  • Sortie n°3 / Col de l’Arpettaz
  • Sortie n°4 / Col des Essérieux – Col du Marais – Col de Plan Bois – Col de l’Épine
  • Sortie n°5 / Col de Leschaux – Crêt de Châtillon – Pas de l’Echelle
  • Sortie n°6 / Col de la Forclaz de Montmin – Col de Bluffy
  • Sortie n°7 / Col de la Forclaz de Queige – Signal de Bisanne – Col des Saisies – Col de la Lézette – Col de la Legette
  • Sortie n°8 / Col de Pré Vernet – Col des Contrebandiers – Col de Bluffy
  • Sortie n°9 / Col des Essérieux – Col du Marais – Col de la Croix Fry – Col de Merdassier
    Col des Aravis (récit à venir)
  • Sortie n°10 / La Sambuy (récit à venir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.